Rafter repousse la date de sa retraite

L’Australien a indiqué malicieusement, lundi lors d’un point presse, qu’il envisageait de repousser sa préretraite de quelques mois si les Aussies venaient à s’incliner ce week-end en finale de la Coupe Davis. Une sorte de punition au cas où il ne remplirait pas son dernier contrat ? Certainement pas !Le double vainqueur de l’US Open, qui n’a jamais gagné l’épreuve – il était blessé en 1999 à Nice et avait abandonné en 2000 contre Ferrero a confié «que la Coupe Davis faisait partie de sa vie ». «Je ne pourrai pas rêver meilleure fin de carrière si je l’emportai. Si ce n’est pas le cas, j’aimerais revenir… car la Coupe Davis est vraiment un événement exceptionnel», a-t-il ajouté. Rien d’étonnant de la part d’un joueur qui a toujours clamé sa fibre patriotique. Et puis l’an dernier déjà, Rafter avait songé à ne pas entamer la saison avant de se rétracter. L’ancien numéro 1 mondial a également confirmé que son forfait n’était plus d’actualité. Sa blessure récurrente à l’épaule ne l’a plus taquiné depuis le Masters. Il a également confié que sur gazon, ses douleurs étaient beaucoup moins sensibles. Les Français sont prévenus : Rafter est plus motivé que jamais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *