Raja-ODEP, vers la réconciliation

Le Raja de Casablanca est en train de renégocier son contrat de parrainage qui le liait à l’Office d’exploitation des ports. Selon une source bien informée, les négociations avancent doucement et l’accord pourrait être conclu dans les jours qui viennent. Au jour d’aujourd’hui, rien a été confirmé ni par le club ni par l’ODEP. Mais une chose est sûre c’est que si les négociations tardent à aboutir c’est parce que des difficultés existent, souligne la même source. On ne saura pas plus. À souligner que le contrat de parrainage qui liait les Vert et Blanc et l’ODEP rapportait au club entre deux et trois millions de DH. Ceci en plus des avantages sociaux.
Autrement dit, le recrutement par l’office d’un certain nombre de joueurs, notamment ceux qui sont en fin de carrière ou en retraite. Des anciens-joueurs du club qui travaillent toujours à l’ODEP, ils sont nombreux. Aux yeux de certains observateurs, l’expérience Raja-ODEP est la meilleure de tous les accords de partenariat et de sponsoring conclus jusqu’à maintenant. Les deux parties trouvaient leurs comptes. Plus que jamais, le club a besoin de ce genre de mariage. La politique adoptée par le club, le nouveau centre de formation, le recrutement des jeunes joueurs, la participation à des compétitions africaines et internationales, notamment la Ligue des Champions, nécessitent des moyens financiers énormes pour pouvoir capitaliser tout ce qui a été réalisé jusqu’à maintenant par les diables verts. Autre raison, et c’est la plus importante pour l’avenir du club, le projet de professionnalisme élaboré, récemment, par la Fédération royale marocaine de football et qui verra le jour dans trois à quatre ans. Un projet qui appelle tous les clubs à revoir leurs structures et leurs statuts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *