«Rajeunissons le basket national»

«Rajeunissons le basket national»

Aujourd’hui Le Maroc : comment se déroulent les préparatifs de l’équipe nationale espoir ?
Mohamed Zehzouhi : Les préparatifs se déroulent dans de très bonnes conditions sous la direction du coach national Driss El Houari qui travaille d’arrache-pied dans le but d’être fin prêt pour le championnat d’Afrique espoir qualificatif pour le championnat du monde.
Des Mondiaux qui auront lieu fin juillet prochain à Dakar au Sénégal. Notre seconde phase préparatoire sera un tournoi organisé dans la ville française de Tourcoing. C’est un tournoi dont nous sommes des habitués puisque nous sommes à notre troisième participation d’affilée. L’équipe nationale espoir figure dans le groupe composé de la France, les USA et la Russie., L’autre groupe comporte l’Espagne, les Pays-bas, les USA (deuxième équipe) et le Monténégro.
Sur la liste des sélectionnés, on a constaté un brassage entre des éléments espoir avec ceux de l’équipe nationale, pourquoi ?
L’ossature de l’équipe nationale est désormais constituée d’éléments dont l’âge varie entre 18 et 20 ans sur lesquels le basket-ball national peut compter. Ce brassage va donc aboutir à la constitution d’une relève progressive d’une part. Il permettra également à l’ensemble d’acquérir tous les automatismes et la cohésion nécessaire pour être au top le jour J.
Pouvez-vous nous faire une analyse sur la première tranche du championnat national ?
Aucune surprise n’est à signaler puisque les six clubs habitués à jouer les play-off se retrouvent de nouveau. Il en est de même pour le play-out. Donc, il devient impératif de trouver une autre formule dans le but de faire sortir le basket-ball national de cette routine qui n’a que trop duré.
Est-ce que la trêve va avoir une influence négative sur le rendement des clubs lors des play-off?
La trêve peut influencer négativement sur la concentration des équipes et sans trêve, on ne pourra en aucun cas penser à l’équipe nationale.
C’est pour toutes ces raisons qu’il faut savoir programmer car il ne faut pas préparer l’équipe nationale au détriment des clubs. Autrement dit, il faut commencer le championnat le mois d’octobre et faire jouer la Coupe du Trône un peu plus tôt au lieu d’attendre le mois de mars et je pense que chacun va travailler à l’aise pour éviter toutes les perturbations qui portent préjudice à la bonne marche du basket-ball national.
Que pensez-vous de l’arbitrage national. Etes-vous pour ou contre la désignation d’un troisième arbitre comme ce fut le cas au championnat du NBA ?
Il ne faut pas oublier que l’arbitre est un être humain capable du meilleur comme du pire. On est indulgent avec les joueurs, les coaches et les dirigeants, mais jamais avec les arbitres. Dans tous les cas, l’arbitrage est dans une période de rajeunissement car on trouve des duos composés d’un ancien et d’un nouveau refree ce qui provoque une mésentente dont les équipes sont victimes tout simplement. Pour ce qui est du troisième et à cet égard, je suis avec tout ce qui pourra apporter un plus à la balle au panier national.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *