Rallye aérien : sur les traces des pionniers de l’Aéropostale

C’est en octobre 1983 que André Sabas créait le Rallye aérien Toulouse- Tarfaya- Saint Louis. Grande classique aérienne, cette compétition est, avec 10000km de parcours, le plus grand rallye aérien régulier du monde. Plus de 800 pilotes allemands, américains, belges, canadiens, français, grecs, italiens, marocains, polonais, sénégalais et suisses y ont participé. Tout au long de ce trajet, les équipages retrouvent les traces de Mermoz, Saint-exupéry, Guillaumet ou Durat qui, il y a 70 ans, créèrent la mytique Ligne. En VFR, les pilotes suivent le trajet légendaire de l’Aéropostale qui succéda aux lignes Latécoère. Compétition de renom internationale, ce Rallye est ouvert à toutes les personnes membres de l’association Air Aventures.
Chaque équipage se compose d’au moins deux pilotes. Pour participer à la compétition, un des pilotes doit totaliser au moins 250 heures de vol. Le caractère dominant est la compétition. Il s’agit d’un rallye sportif avec toutes les contraintes que peut comporter ce genre d’épreuve. Sur le plan technique, le Rallye est ouvert aux monomoteurs et bimoteurs de moins de 6 000 kilos.
Un rayon d’action minimal de 600 NM est recommandé. Le nombre d’avions admis à participer est limité à 25. Ils survolent l’Espagne, le nord du Maroc, le désert du Sud-marocain et de la Mauritanie, avant d’arriver à Saint-Louis, au coeur de l’admirable paysage de l’embouchure du fleuve Sénégal.
Cette semaine, les équipages ont entamé l’étape marocaine. Celle-ci comprend des escales des villes de Tanger, Casablanca, Agadir, Tarfaya, Layoune et Dakhla. Et comme chaque année, une trentaine d’épreuves sont organisées sur la navigation, le respect des temps imposés, la précision de l’atterrissage et du pilotage, la réglementation aéronautique et l’histoire de l’Aéropostale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *