Rallye Classic 2006 : Un départ en fanfare

Rallye Classic 2006 : Un départ en fanfare

C’est sur le parvis de l’hôtel Hyatt Regency, à Casablanca, que les 69 participants au Rallye Classic 2006 ont pris le départ hier matin. Au milieu d’une foule de passionnés et dans une ambiance assez festive, Mohamed Kabbaj et Mohamed Sajid, respectivement wali de la région du Grand Casablanca et maire de Casablanca, ont donné le coup d’envoi de cette édition du «Classic». 
Toujours placé sous la présidence d’honneur de SAR le Prince Moulay Rachid, cet événement qui en est à sa 13ème édition attire de plus en plus de nouveaux participants et sponsors.
Normal, le spectacle est bien au rendez-vous avec la présence de plusieurs voitures d’époque, mais aussi quelques sportives contemporaines. Car, depuis quelques années déjà, la «compétition» est ouverte aux modèles fabriqués au-delà de 1980 et ce à travers le «Rallye Prestige». Dans cette catégorie, la Toyota «Senna GTR Turbo» (1994) conduite par Rafik Lahlou et sa femme Dalila a été la première à prendre le départ sous le drapeau agité par M. Kabbaj.
Cette année encore, on note la participation de nombreux coupés Porsche (911, 993, 996 et Boxster), des GT de la marque Ferrari (360 Modena et 550 Maranello) et quelques cabriolets, de prestige tout juste à classer dans la catégorie rétro, à l’image d’une Aston Martin Volante de 1982 et d’une magnifique Rolls-Royce Corniche de 1989, conduite par un équipage britannique.
Face à ces bolides des temps modernes, de belles anglaises, italiennes et allemandes d’antan raflaient incontestablement la vedette. En effet, à voir ces Jaguar (XK 140, XK150, Type C et Type E), Alfa Romeo (Giulietta Spider, 1900 C Sprint Coupé…), Porsche (356A, 911E…) Ferrari 275 GTB, Austin Healey (BN7 et MK III), Facel Vega III, Austin Healey MKIII, Triumph TR3 et autres Mercedes 300 SL (coupé et cabriolet), le parking du Hyatt n’avait jamais été aussi bien garni que ce matin-là.
Jusqu’à midi, les concurrents se sont défilés sous la ligne de départ pour cette première étape de 273 km reliant Casablanca à Safi en passant par Oualidia.
A noter que c’est la première fois que la ville de Safi est traversée par ce Rallye, dont le tracé est revu chaque année, histoire d’offrir aux participants de nouveaux paysages.
Aujourd’hui, l’itinéraire les conduira de Safi à Agadir, via Essaouira sur la côte Atlantique, tandis que demain, le cap sera mis sur Taroudant, Taliouine, puis Zagora, deuxième ville nouvellement traversée par le «Classic». Au total, ce sont plus de 2.000 kilomètres de routes marocaines, sillonnées dans un esprit de convivialité, mais avec la prudence comme principal mot d’ordre. D’ailleurs, il est à rappeler que cette manifestation, plus axée sur la passion automobile que sur la compétition et la vitesse, n’a jamais enregistré d’accident durant les précédentes éditions. Concernant l’aspect logistique du «Classic», Kamil El Kholti a déclaré à ALM : «Grâce au travail de Jean-François Rageys et au soutien sans faille des pouvoirs publics, cette 13ème édition reste ficelée dans son organisation (…). C’est un Rallye de course, mais surtout de découvertes et de régularité, avec un respect absolu du code de la route».
Cette déclaration faite, Kamil a posé sa casquette de responsable communication du Rallye, pour porter celle de l’un des 10 participants marocains engagés et prendre le volant de sa Porsche 911 E (1971).
Enfin, on retiendra que sur le plan médiatique, le Rallye Classic 2006 sera couvert à l’échelon national par la TVM et par satellite sur les chaînes TF1 et Eurosport.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *