Rallye Classic 2007 : à la porte du désert

Rallye Classic 2007 : à la porte du désert

Un changement de décor en douceur. La troisième étape du «Rallye Classic», disputée mardi 20 mars, a conduit les participants à la porte du désert : Ouarzazate. Partant d’Erfoud à 9h du matin, les différents équipages ont livré une douce escapade traversant une route directe où l’appel du désert se faisait déjà entendre. Malgré quelques brèves rafales de vents, le bon climat était toujours au rendez-vous. Le soleil brillait sur les parcours de cette étape qui marque une rupture tranquille. Désormais, et à partir de la quatrième étape, le Rallye plongera les participants au cœur des paysages arides, mais somptueux.
En dépit de ces aspects purement géographiques, l’étape «Erfoud-Ouarzazate-OUARZAZATE» est extrêmement particulière. Elle comporte, en effet, trois épreuves de régularité, dont une s’est déroulée la nuit. L’épreuve nocturne est assez délicate. Les concurrents doivent faire preuve de beaucoup de prudence afin d’éviter les erreurs du parcours qui risquent de leur coûter quelques précieux points. «C’est à la fois difficile et merveilleux. C’est une autre ambiance qu’on retrouve lorsqu’on roule la nuit. C’est calme. Paisible. L’air est plus frais. On sent une certaine magie !», raconte un participant. Avant la virée nocturne, les «Rideurs» avaient entamé une première partie de route à partir d’Arfoud. Après une pause-déjeuner, ils ont repris le chemin vers «la porte du désert». Un parcours qui s’est achevé au Lac d’Ouarzazate où tous les équipages ont pu déguster un dîner sous les tentes.
La troisième et ultime partie de cette étape s’est terminée dans la soirée (entre 22h00 et 22h30). Elle a été remportée, dans la catégorie «Classic», par l’équipe composée de l’Autrichien Elmar Wiederin et l’Allemand Alexander Höfer. Ce duo qui conduit une Porsche 356 A Cabriolet (1959) s’est classé deuxième lors de la seconde étape. Les Français, Claude et Bernard Consten, au volant d’une Jaguar Type E V12 (1975), ont occupé la deuxième position à l’issue de cette étape. En troisième place de l’épreuve «Classic» viennent les Espagnols, Rafael Cerezo et Rafaël Cerezo Johnson sur une Jaguar HK 105S Roadster construite en 1975.
Pour sa part, l’équipage français composé d’Alain et Yvon Revert au volant d’une Porsche 933 Biturbo (1995) a remporté sa deuxième étape du «Rallye Prestige». Les Marocains Rafiq et Dalila Lahlou, sur une Porsche 911 C2 (1992), terminent deuxièmes. Ils sont suivis par les Marocains Mekki Lahlou et Youssef Rahal au volant d’une Mercedes 560 SL. Les Français, Claude et Dominique Laurent, qui au volant d’une Lotus Elan (1966) ont créé la surprise actuellement se retrouvent au terme de cette journée en tête du classement du «Premium Challenge». Les vainqueurs de la troisième étape, Elmar Wiederin et Alexander Höfer, sont en deuxième position. Enfin, la troisième place est revenue à l’équipe composée de Gauthier Ismail, originaire du Madagascar, et du Français, Dominique Lusignan, tous deux au volant d’une Morris Cooper S (1967).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *