Ramzi à la croisée des chemins

Ramzi à la croisée des chemins

L’ancien capitaine de l’équipe nationale juniors qui a remporté la Coupe d’Afrique des nations en 1997 et qui a mené cette même sélection à la Coupe du monde qui a eu lieu quelques mois par la suite en Malaisie ne sait plus où donner de la tête. Actuellement, il évolue au sein du club néerlandais FC Twente, équipe avec laquelle il a marqué sept buts tant en championnat qu’en coupe des Pays-Bas. Mais son prêt arrive à terme en juin prochain. Après, le Marocain devrait retourner au PSV Eindhoven, équipe qu’il a intégrée en 2000 pour la somme de quatre millions de dollars, en provenance d’Udinese, club de la première division du championnat italien. Une option que l’avant-centre n’apprécie pas beaucoup.
Dans des déclarations à la chaîne anglaise BBC, il a exprimé ses craintes de se retrouver dans une situation qu’il a vécue au tout début de son transfert à Eindhoven. Durant cette période, il n’a pratiquement pas quitté le banc de touche du club néerlandais. «Je voudrais pratiquer un football plus régulier», a-t-il expliqué avant d’ajouter que des contacts ont été entrepris avec l’actuel entraîneur du PSV Eindhoven Guus Hiddink, entraîneur star de la sélection sud-coréenne lors de la Coupe du monde 2002. Si ce retour aux sources s’effectue, la prochaine participation du PSV à la Ligue des Champions en sera certainement l’unique raison.
En parallèle, le joueur marrakchi a de nombreuses offres en vue. La presse néerlandaise a en effet fait écho de l’intérêt d’un club de la première division turque, Trabzonspor en l’occurrence, et qui jouera la saison prochaine la Coupe de l’UEFA. Les responsables turcs se sont déplacés en Hollande, ont vu Adil Ramzi jouer à plusieurs reprises et sont donc très intéressés par son recrutement. Sauf qu’ils ne sont pas les seuls. Un club anglais cette fois-ci, Manchester City, a également mis le joueur sur sa liste de recrutement la saison prochaine. Les responsables anglais sont même entrés en contact avec les dirigeants du PSV Eindhoven.
Adil Ramzi, âgé de 26 ans, et qui souffrait d’une véritable baisse de régime, veut donc signer un retour en force sur la scène footballistique européenne. «La situation de Ramzi est différente de celle de beaucoup d’autres joueurs prêtés par leurs équipes d’origine. La plupart de ces derniers ne sont que des adolescents immobiles qui se trouvent à l’affût de la moindre première chance », a déclaré à la chaîne anglaise son agent Mohamed Sinouh rappelant la carrière du jeune avant-centre notamment en tant que capitaine de l’équipe nationale juniors qui a remporté la Coupe d’Afrique des nations, compétition organisée en 1997 à Fès et Meknès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *