Ramzy condamné pour harcèlement sexuel

C’est la fin d’une belle carrière pour l’international égyptien Hany Ramzy. Condamné à huit mois de prison pour harcèlement sexuel, le joueur du FC Kaiserslautern, club de la division 1 en Allemagne, quitte son club par la petite porte. Même si le verdict qui a été prononcé contre lui est avec sursis, la Pharaon n’en paie pas moins le prix très cher et plutôt deux fois qu’une. Il a été licencié par son club. Une annonce faite vendredi par le direction du club allemand de football.
Le quotidien Bild a affirmé vendredi que Ramzy, qui en est à sa 32e année, avait été condamné le 14 février pour avoir harcelé dans un restaurant une femme d’une vingtaine d’années. Après avoir déposé une plainte contre lui et l’avoir mis dans une situation on ne peut plus délicate, la victime a préféré quitter le territoire allemand pour l’Australie. Une façon d’oublier cette affaire et ce qui s’en est suivi, selon le journal. « Après avoir été informé jeudi après-midi par des médias de la condamnation de Ramzy et après que le joueur a été entendu personnellement par la direction du FC Kaiserslautern, le conseil de surveillance et la direction ont décidé, avec effet immédiat, que Ramzy ne jouerait plus pour le FC Kaiserslautern », a annoncé le club dans un communiqué.
Une peine sans retour. L’Egyptien cours le risque de ne plus jamais toucher le ballon rond. Pas sur une pelouse et devant un public en tout cas. Il serait important de signaler que le défenseur international égyptien avait été transféré en 1998 du Werder Brême, toujours en première division allemande, à Kaiserslautern. Sa condamnation pourrait avoir une autre fâcheuse conséquence sur sa vie privée. Le 10 janvier 2001, le footballeur s’est marié avec une italienne, Emanuela, avec qui il a un enfant, Fabio, né le 14 septembre dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *