RCA-WAC en mise à jour de la 10ème journée : Un derby pas comme les autres

RCA-WAC en mise à jour de la 10ème journée : Un derby pas comme les autres

A quelques jours du match, les «Ultras» des deux équipes sont montés au créneau. Ils ont fait un communiqué conjoint dans lequel ils refusent cette «délocalisation» et boycottent le derby. Une première !

Le match mettant aux prises les deux clubs les plus renommés du Royaume, en l’occurrence le Raja et le Wydad, a de tout temps soulevé les passions et suscité un engouement non seulement chez les supporters des deux équipes mais également chez tous les férus de football national, médias… Ce derby, en mise à jour de la dixième journée de la Botola Maroc Telecom D1, ne déroge pas à la règle mais pas principalement pour son enjeu sportif. En effet, il a été décidé que cette rencontre tant attendue par les aficionados des deux équipes soit disputée en dehors de Casablanca et c’est la ville de Marrakech qui a été choisie pour l’abriter. La raison de cet «exil» forcé de ce derby casablancais dans la perle du Sud est due à la fermeture du Complexe Mohammed V pour travaux.

Mais à quelques jours du match, les «Ultras» des deux équipes sont montés au créneau. Ils ont fait un communiqué conjoint dans lequel ils refusent cette «délocalisation» et boycottent le derby. Une première ! Dans le même sens, le président du Raja lui-même a annoncé, dans une sortie médiatique, qu’il allait demander le report du match. A l’heure où nous mettions sous presse, on ne connaissait pas encore la réponse de la FRMF. Quoiqu’il en soit, le boycott des groupes de supporters des deux équipes aura un impact certain sur l’ambiance du match surtout qu’ils peuvent décourager les autres supporters de faire le déplacement dans la ville ocre.

Pour revenir au match, le Wydad, après avoir aligné quatre succès de rang (CAYB, OCK, AS FAR et HUSA), a été stoppé dans son élan par la Renaissance de Berkane qui l’a contraint au nul. Il faut dire que le WAC a un effectif étoffé. Les Ounajem, Ooak, Nahiri, Noussair, Saïdi, Camara… peuvent faire beaucoup de mal à n’importe quelle équipe

Quant aux «Aigles Verts», après l’euphorie du sacre en Coupe de la CAF ils se sont heurtés à la dure réalité de la Botola. A la fatigue due au cumul des matchs se sont ajoutées les blessures de joueurs clés de l’équipe. Et pour ne rien arranger, le capitaine, Banoun, a de nouveau été expulsé et manquera au moins deux matchs. Quand on sait que l’effectif du Raja n’est pas bien garni… C’est un miracle que l’équipe ait pu grignoter deux points lors de ses deux dernières rencontres.

Face aux voisins qui prônent un football offensif, les Hadraf et compagnie n’ont d’autre alternative que d’être plus prudents et batailler ferme. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils partent vaincus. Car le suspense demeure entier. Et, à dire vrai, la tâche n’est pas aussi aisée pour l’une comme pour l’autre formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *