Réactions

«Après le penalty, les joueurs sont devenus déconcentrés»
«Au moment où l’arbitre a sifflé le penalty, le Maroc est sorti du match. Au lieu de se concentrer, les joueurs ont commencé à discuter les décisions de l’arbitre», a expliqué Louzani Abdelkhlaek, ancien entraîneur de l’équipe nationale. «Le problème c’est que les Lions de l’Atlas n’ont pas pu revenir pour continuer à jouer et attaquer. Après le penalty les joueurs sont devenu déconcentrés», a ajouté M. Louzani. «L’Algérie a donc fait le minimum. Juste ce qu’il fallait face au Maroc pour gagner les trois points», fait-il savoir.

«L’arbitre a eu l´influence sur le résultat du match»
«Le but qu’a encaissé l’équipe nationale à la 4ème minute a tout bouleversé. Les joueurs marocains ont alors perdu leur concentration. Et c’est précisément ce que voulaient les joueurs algériens», a indiqué Hassan Nader, ancien joueur de l’équipe nationale. Et de poursuivre que «malgré ce résultat, on a vu une équipe forte avec un engagement physique, certes les joueurs nationaux étaient les seniors du milieu de terrain». «L’arbitre a eu l’influence sur le résultat du match. Il était très intelligent. Il a su bien géré la rencontre surtout après le penalty des Verts», a conclu l’ancien footballeur.

«Gerets a mal géré l’organisation du match»
«L’équipe nationale a mal entamé le match même avant le penalty. L’entraîneur nationale Eric Gerets a mal géré l’organisation du match. Il fallait effectuer des changements au niveau de la formation de la sélection nationale», a précisé, Hmadi Hmidouch, ancien cadre national à la FRMF.
«Les joueurs algériens étaient forts sur les balles aériennes et ils mettaient la pression sur les joueurs marocains», a poursuivi M. Hmidouch. «Après le but, on a eu beaucoup de temps pour revenir dans le match», a conclu l’ancien cadre national à la FRMF.

«L’arbitre a massacré le match»
«Je pense que l’équipe nationale ne mérite pas cette défaite. L’arbitre a commis beaucoup d’erreurs contre les joueurs nationaux», a souligné Youssef Lamrini, entraîneur de l’équipe de l’Olympique de Khouribga. Et de continuer que : «l’arbitre a massacré le match et il a facilité la tâche aux joueurs algériens». «Il y avait beaucoup de carence dans le jeu marocain. Les joueurs n’ont pas pu jouer collectivement et n’ont pas pu conserver la balle à long terme», a conclu l’entraîneur de l’OCK.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *