Records nationaux battus

Records nationaux battus

Le sport scolaire, toutes disciplines confondues, n’est plus l’apanage de certaines régions. Beaucoup de petites provinces, à l’instar de Skhirat-Témara, Salé, Inezgane, Ouarzazate, Taza, Goulmim, Taounat ou encore Settat, ont, à plusieurs reprises, vu leurs représentants monter sur la première marche du podium lors de la 35ème édition des championnats nationaux scolaires qui s’est déroulée su 7 au 9 juillet à la délégation Ismaïlia de Meknès. Il en était de même à Marrakech il y a trois semaines lors des championnats nationaux scolaires des sports collectifs avec la victoire de Béni Mellal au volley-ball et celle d’Oujda en basket-ball. Cette compétition a vu six records flamber. Tout le monde savait initialement que la piste du stade 20 août était très rapide. Mais les surprises sont venues des épreuves techniques, celles de la longueur et de la perche notamment. Le premier record fut l’oeuvre de Sawsan Wahbi du lycée Al Khansa de Casablanca qui a réalisé un bond de six mètres en améliorant sa propre performance du 4 juillet 2002 de 43 cm. Il est à signaler que Sawsan est déjà championne scolaire arabe et d’Afrique. L’auteur du deuxième record s’appelle Mohammed Karib, un perchiste de Skhirat-Témara qui s’est élevé à cinq mètres au-dessus du sol battant l’ancien record qu’il détenait depuis le 2 juillet 1999 (4m 60cm). La troisième révélation de ces championnats a été le cadet Samir Mafhoum qui a amélioré le record de la perche (cadets) de 20 cm (de 3m 70cm à 3m 90cm). Badr Amine est un autre junior qui a établi un nouveau record en 400m (51 s 7/100 au lieu de 52 s 1/100 détenu par Abdelhak Touhama depuis le 25 avril 1987. L’épreuve du saut en longueur a été favorable aussi à la cadette Touri Touzidi d’Oujda qui a pulvérisé l’ancien record le remontant à 5m 75cm au lieu de 5m 57cm. Le record du 1500m s’est à son tour amélioré de 1s 52/100 grâce au Khouribgui Mohamed Moussaoui qui a parcouru la distance en 3mn 45s 48/100. Cette édition a connu la participation de plus de 800 athlètes filles et garçons, sans compter, les organisateurs, les juges, les juges-arbitres, les accompagnateurs, les techniciens, les informateurs, les membres de la FRMSS… A peu près 1200 personnes ont animé cette grande manifestation du sport scolaire dans l’ensemble. Parallèlement à la compétition purement athlétique, les organisateurs, avec le soutien de la FRMSS, ont réservé une assez large partie à l’activité humanitaire, sociale, artistique et culturelle, avec des courses réservées aux enfants handicapés et aux jeunes représentants de l’association l’Heure Joyeuse et de l’association Afak. Pour ce qui est du volet artistique et culturel, des tableaux de peinture et d’autres oeuvres ont été affichées dans l’enceinte même du stade 20 août, lieu de la compétition. Cette édition a été placée sous le signe de la tolérance, la solidarité et la cohabitation. Le slogan «Ne touche pas à mon pays» a été traduit sur les banderoles et gravé sur des T-shirts portés par un bon nombre d’enfants avec le sigle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *