Records nationaux battus à Rabat

De belles performances étaient au rendez-vous, le week-end dernier, au complexe sportif Moulay Abdallah. Il s’agit surtout des deux records nationaux réalisés par les athlètes marocaines. Premier du nom, ce meeting international d’athlétisme a été initié par la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) ; il constitue une étape du circuit de la Confédération africaine (CAA).
Le festival avait commencé lorsque Bouchra Chaâbi, détentrice du record national du 3000 mètres steeple, pulvérisa celui-ci. La championne marocaine franchît la ligne d’arrivée en 9 : 54.53, reléguant ainsi aux oubliettes son ancien record de 9 : 56.84, réalisé lors de la rencontre Prince Moulay Abdallah à Rabat. Par ailleurs, son premier record de 10 : 21.30, Bouchra Chaâbi l’avait réalisé lors du meeting du Stade Marocain  
Un autre record national allait tomber lors de ce premier meeting international, dans une autre discipline toutefois. La performance viendra cette fois-ci de la part de Hayat El Ghazi dans l’épreuve du marteau. Lancé fougueusement par l’athlète marocaine, le maillet fut propulsé à 60,43 mètres, améliorant de ce fait le record d’El Ghazi qui était jusqu’alors de 59,84 mètres. L’épreuve du lancer du marteau ne lui reviendrait pas pour autant.
En effet, c’est bel et bien la championne Italienne, Claretti Clarissa, qui s’imposera dans cette discipline avec un lancer de 66,05 mètres. Les deux autres places du podium furent, bien entendu, adjugées à Hayat El Ghazi, talonnée à quelques mètres de là par Dani Mouna, avec un lancer de 57,75 mètres.
Sur le tartan masculin, la présence de grands gabarits d’athlétisme, tel les Marocains Abdelkader Hachlaf et Ali Ezzine, ou encore les Kenyans Abel Cheruiyot et Tiothy Kiptanui, allait hausser le niveau de la compétition. En effet, à les voir évoluer, on aurait cru qu’ils couraient sur des braises.
Abdelkader Hachlaf a créé la surprise en s’adjugeant le 3000 mètres steeple. Il a bouclé l’épreuve en 8: 16.51 devançant de près de deux secondes Cheruiyot, signant ainsi une troisième victoire de la distance lors de sa troisième participation. Le médaillé d’or du 1.500 mètres des Jeux méditerranéens de Tunis (2001) et détenteur du bronze des derniers mondiaux de Birmingham (Angleterre), s’est imposé devant des spécialistes en la matière, à savoir Ali Ezzine, vice-champion du monde de la distance, et le Kenyan Abel Cheruiyot.
Quant au Kenyan Tiothy Kiptanui, celui-ci s’est imposé sur le 1.500 mètres en 3 : 34.68, sous le nez des Marocains Youssef Baba, ancien champion d’Afrique et Anis Selmouni. Les Marocains Amina Aït Hammou et Mohcine Chehibi ont remporté le 800 mètres, respectivement en 2 : 00.03 et 1 : 46.84. Mohamed Amine s’imposera sur 3.000 mètres avec un chrono de 7 : 45.41.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *