Rencontres phares du Play-off

Désormais, le basket-ball national verra une autre allure qui s’annonce relativement dure, en l’occurrence le Play-off. Cette compétition, comme l’annoncent les spécialistes, constitue une deuxième phase du championnat de la D.N.M. «A». La première phase, que certains intitulent «saison régulière », se déroule selon la formule championnat. Chaque équipe rencontrant, par match aller et retour, successivement toutes les autres éq
uipes de la division. Les résultats obtenus donnant lieu à un classement de 1 à 10. Sont exclus du « Play-off », les clubs classés de 7 à 9, qui joueront le « Play-out». Des matchs barrages avec ceux de la division inférieure. Par contre, l’équipe, classée à la dixième position, est directement relégable à la première division nationale B. En effet, les clubs qui y participeront sont les six premiers du championnat et qui sont répartis en deux poules A et B.
Ces dernières comprennent respectivement le FUS, le RCA et l’IRT pour la poule A et le MAS, le WAC et le TSC pour la poule B. Chaque groupe jouera ses matchs en aller et retour. Ensuite, les deux premiers de chaque poule disputeront une demi-finale, elle aussi, en match aller et retour. Le premier du groupe A sera opposé au deuxième du groupe B et le premier du groupe B rencontrera le deuxième du groupe A. A signaler que la différence des points n’aura aucune influence car seule la victoire compte. À ce propos, si l’équipe gagne ses deux matchs aller et retour, elle passera systématiquement à la finale du Play-off. Par contre, si elle remporte un match et perd l’autre, dans ce cas-là le règlement est clair et net : un match d’appui dans une ville neutre à mi-distance départagera les protagonistes.
La compétition du Play-off débutera le 15 mai prochain avec deux grandes rencontres. La première opposera l’IRT au Raja à la salle de Tanger à 15 H. Sur le papier, le Raja part grand favori bien que ce dernier évoluera en dehors de ses bases. L’ossature des Rajaouis, constituée essentiellement de grands joueurs expérimentés tels Lichtaf, Bouhlal, Khalfi, Amrallah, est capable de faire la différence dans n’importe quel moment de la partie. Pour leur part, les Tangérois, qui ont arraché leur billet du « Play-off » aux dépens de l’ASS, vont défendre carrément leur chance malgré le départ de plusieurs de leurs titulaires pour l’Europe.
À cet effet, leur manager, Khalid Rouass, va faire confiance à ses jeunes talents pour tenter de jouer les trouble fêtes dans cette phase de la compétition puisqu’il n’a rien à perdre, mais tout à gagner. Le second match, c’est celui qui mettra aux prises le TSC au WAC dans un derby inédit. Les deux clubs ont un objectif commun : terminer la saison en beauté avec un titre de championnat, surtout après leur piètre exhibition en coupe du trône. Les deux coachs affichent une confiance certaine en leurs joueurs respectifs : Ayadi, Zangui, Ouhssikou, Boustout, Azizi pour le WAC et Jeson, Boukhriss, Bouzidi, Hannouni, Tahiri pour le TSC. Traditionnellement, le match de cette envergure, qu’il soit gagné ou perdu, est toujours difficile. Celui-ci risque de ne pas faire exception à la règle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *