Reprise de la Ligue des Champions

Après deux mois et demi d’interruption, la Champions’ League reprend de plus belle. Le Real, son joueur fétiche, Zinédine Zidane, en premier, restent solides à domicile en C1 comme en championnat.
Le match joué hier contre le FC Porto aura donc été l’occasion d’augmenter leur avance en tête. «Arriver à neuf points nous permettrait d’asseoir notre emprise sur le groupe », a expliqué le défenseur latéral Michel Salgado. Les Portugais sont classés troisièmes de leur championnat. Ils ont étrillé Vitoria Setubal samedi (4-1).
Le Real, quant à lui, a essuyé une défaite par 2-1 à Bilbao en Liga où il occupe la deuxième place. Dans le deuxième match, le Sparta Prague (2e à 3 points du Real) a accueilli le Panathinaïkos qui a retrouvé un second souffle depuis l’arrivée, mi-décembre, de l’entraîneur uruguayen Sergio Markarian. Ce dernier, qui avait qualifié le Paraguay pour la coupe du monde avant d’être limogé, a ainsi permis au club grec d’occuper la deuxième place de son championnat. En revanche, l’équilibre qui prévaut dans le groupe D n’a rien d’illogique au vu des positions des quatre équipes dans leur championnat respectif. La Juventus (1re en Italie), Arsenal (4e en Angleterre à trois points du leader, Manchester United), le Bayer Leverkusen (2e en Allemagne) et le Deportivo la Corogne (7e en Espagne, mais à seulement trois points du Real). Une poule qui met aux prises quatre équipes de tête des meilleurs championnats européens. Arsenal se déplace sur le terrain du Bayer Leverkusen, qui doute un peu avant cette rencontre.
Les Allemands, qui restent sur un beau 3-0 contre la Corogne en C1 à domicile, n’ont pas été brillants en championnat ce week-end, devant se contenter du nul (2-2) chez l’avant-dernier, St-Pauli. Arsenal reste sur une qualification en quarts de finale de la coupe d’Angleterre face à Gillingham (D2), grâce notamment à deux buts de Sylvain Wiltord. Mais l’entraîneur Arsène Wenger ne peut pas compter sur le défenseur central Tony Adams, de nouveau blessé à un pied, et qui avait fait un retour remarqué (un but) contre Gillingham après cinq mois d’absence. Martin Keown et Oleg Luzhny étant également blessés. La défense d’Arsenal risque d’en être déséquilibrée.
Enfin, la Juventus Turin accueille le Deportivo légèrement émoussé après sa courte victoire (2-1) face à la Fiorentina en série A. La Juve sera privée contre la Corogne d’un de ses joueurs-clés, le milieu offensif tchèque Pavel Nedved, suspendu. Mais la complémentarité entre David Trezeguet et Alessandro Del Piero en attaque a de quoi rassurer l’entraîneur Marcello Lippi. Le Depor, à l’inverse, défait à Barcelone (3-2) au terme d’une rencontre de haut niveau, dispose de tout son effectif.
En attaque, l’entraîneur Javier Irureta doit choisir entre ses internationaux espagnols Diego Tristan et Valeron et sa paire néerlando-brésilienne Roy Makaay – Djalminha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *