Responsables et spécialistes en conclave à Skhirat: Les moyens de développement du football mis sous la loupe

Responsables et spécialistes en conclave à Skhirat: Les moyens de développement du football  mis sous la loupe

Les travaux des Journées nationales de football, placées sous le thème «Ensemble construisons le football de demain», se sont ouverts, lundi au Centre international de conférences Mohammed VI à Skhirat, avec la participation d’experts et d’acteurs sportifs nationaux et internationaux.


Ainsi, deux jours durant, des responsables de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), de la Ligue nationale de football, des Ligues régionales, de la direction technique nationale et des clubs, des acteurs associatifs, anciens joueurs, des techniciens, arbitres, journalistes, juristes, économistes et fiscalistes, ainsi que des cadres et universitaires de différentes sphères ont engagé le débat sur les différents moyens de développement du football national, sous tous les angles.
Cette question a été traitée du point de vue technique, mais également de la formation, du marketing, de la communication, des assurances, de la médecine sportive, de la sûreté, du management, de la gouvernance, de la politique publique du sport et de l’histoire.

Intervenant à cette occasion, le ministre de la jeunesse et des sports, Lahcen Sekkouri, a mis en exergue les réformes majeures entreprises dans le domaine du sport en général et puisant leurs grands axes du message royal adressé aux participants aux Assises nationales du sport (24-25 octobre 2008), soulignant l’actualisation de la base juridique, marquée par la promulgation de la loi sur l’éducation physique et les sports et l’élaboration du projet de loi antidopage, qui sera soumis incessamment au Conseil de gouvernement, en plus de la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre la violence dans les stades.
Ces réformes visent, notamment, à réguler le cadre de la pratique sportive, améliorer le rendement des différents organes chargés du sport national, restructurer le système en place de manière à accompagner les développements à l’international suivant une vision professionnelle et à moraliser la pratique du sport, consacrée par la Constitution de 2011 en tant que droit dont doivent jouir les citoyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *