Retour sur terre…

Retour sur terre…

Tout début a une fin, rien n’est éternel… Le Mondial est donc arrivé à son terme, assistant au deuxième sacre de la France sur la scène mondiale.

Toutefois, il aura marqué tous les esprits. D’ailleurs, celui qui vous dira que le foot se joue sur papier,  prenez plaisir à lui ressasser les faits de cette Coupe du monde. Entre des pays ayant réalisé leurs meilleures performances dans une compétition internationale, aux nations qui ont déçu en passant par celles qui ont fourni une copie « presque » parfaite, ce Mondial nous laissera un souvenir indélébile…

Quand la VAR profite aux autres et non au Maroc… Quand tu parles de copie presque parfaite, impossible de faire abstraction des performances réalisées par les Lions de l’Atlas, notamment face à l’Espagne et au Portugal. Toutefois, des décisions arbitrales litigieuses auront joué en défaveur du Maroc, ne reflétant guère le score de ces deux matches. La réalité est d’autant plus dure à accepter car l’utilisation de la VAR aurait pu permettre de revenir sur ces décisions arbitrales litigieuses, changer ainsi leurs scores et, qui sait, aboutir à un meilleur sort pour le Maroc. Malheureusement, il n’en fut rien… La France, elle, ne s’en plaindra pas puisqu’elle y a largement bénéficié avec des pénaltys accordés lors de son premier match contre l’Australie et de la finale contre la Croatie…

Lorsque le foot ne se joue pas sur papier… Qui l’aurait cru au début ? Personne ! Ni le Brésil ni l’Espagne encore moins le Portugal, l’Argentine et l’Allemagne n’auront pas goûté à la saveur du dernier carré de ce Mondial. Cataclysme naturel diront certains, l’ogre allemand, tenant du titre, a réalisé sa pire performance dans cette compétition avec une élimination au premier tour dans un groupe largement à sa portée. Terrible ! L’Espagne et le Portugal, eux aussi favoris, se font écarter au second tour par la Russie et l’Uruguay. Et le Brésil dans tout ça ? La Seleção arrive en quart avec cette casquette d’archi favori. Mais les coéquipiers d’Eden Hazard briseront le rêve brésilien d’être présent sur le toit du monde.

Rien n’est éternel certes, mais toute chose a un début… Ceci est notamment valable pour la Croatie et la Belgique. Respectivement deuxièmes et troisièmes de ce Mondial, Belges et Croates auront réalisé leur meilleure performance sur la scène internationale. Les deux équipes auront montré de très belles choses mais ont malheureusement chuté contre le futur tenant du titre en demi-finale et finale. Aucun regret sans doute. Les Anglais, quant à eux, étaient moins attendus à ce niveau de la compétition. Ayant toujours déçu lors des derniers tournois majeurs avec des éliminations précoces au second tour, les Anglais voient le dernier carré pour la première fois depuis 1990. Une sacrée performance donc, saluée d’ailleurs par l’ensemble de la presse britannique.

Amadou Tidiane BA

(Journaliste stagiaire)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *