Roger Federer passe à la position de proie

Roger Federer passe à la position de proie

Le N°1 mondial Roger Federer, auteur d’un début de saison poussif, attaque le tournoi d’Indian Wells, premier Masters Series ATP de 2008, qui débute mercredi avec le tableau féminin, avec la position de proie plutôt que celle de chasseur. Il y un an, le Suisse écrasait tout et tout le monde! « Fed-Express » chassait l’histoire et les records. Mais, au deuxième tour d’Indian Wells 2007, l’Argentin Guillermo Canas surprenait le Suisse dès son entrée en lice, avant de recommencer dès le tournoi suivant à Miami. Depuis, Federer est certes le maître du circuit mais quelques fissures sont apparues. Le N°1 mondial, 26 ans, a joué deux tournois en 2008, s’inclinant en demi-finales de l’Open d’Australie face au Serbe Novak Djokovic et dès le premier tour à Dubai face au Britannique Andy Murray la semaine dernière. Vendredi dernier, il a justifié son revers australien par une «mononucléose» qui l’a laissé sans force en janvier. A ses problèmes de santé, officiellement réglé, Federer doit ajouter un autre souci : la concurrence est décomplexée. D’abord Nadal, dauphin de Federer au classement mondial depuis 138 semaines. Après sa demi-finale et le revers de Federer à Dubai la semaine dernière, le Majorquin, qui, comme son rival, n’a pas encore gagné de tournoi cette saison, s’est rapproché au classement. L’écart entre les N.1 et N.2 n’a même jamais été aussi faible, depuis mai 2004, lorsque Andy Roddick était le poursuivant direct de Federer. L’Américain est d’ailleurs lui aussi plein d’ambitions sur ses terres. Sa victoire à Dubai samedi lui prouve en tout cas que son jeu est en place malgré la fin de sa collaboration avec Jimmy Connors.
Le Serbe Novak Djokovic, 20 ans, n’a lui jamais eu peur de personne et son titre à Melbourne, avec une victoire sur Federer, a confirmé qu’il avait de l’appétit. L’Ecossais Andy Murray, le Russe Nikolay Davydenko, l’Américain James Blake ou encore le Chypriote Marcos Baghdatis sont aussi de crédibles prétendants. Comme souvent à Indian Wells, le tableau féminin n’a pas la même densité. La N°1 mondiale, la Belge Justine Henin, fait l’impasse comme en 2007 et les sœurs Venus et Serena Williams boudent toujours le rendez-vous. Le statut de tête de série N°1 revient donc à la Serbe Ana Ivanovic, N°2 mondiale. La finaliste de l’Open d’Australie devra toutefois passer quelques écueils pour remporter le premier tournoi de sa saison. Et en premier lieu la Russe Maria Sharapova, qui l’avait battue en finale à Melbourne. Cette saison, la Russe a peut-être franchi un nouveau palier vers le sommet. Elle est toujours invaincue après 14 matches (12 en tournois et 2 en Fed Cup). Le duo évite en tout cas, au moins jusqu’en demi-finale pour Ivanovic, l’Américaine Lyndsay Davenport. Maman depuis juin, la Californienne effectue un retour tonitruant sur les courts depuis septembre.
Cette année, Davenport a perdu un seul match en tournoi -et un en Fed Cup- et compte deux titres (Memphis et Auckland). Et elle se plaît dans la chaleur du désert, comme le prouve ses six finales à « IW »avec 2 titres (1997 et 2000) à la clé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *