Roland Garros : Les favorites hors course

Roland Garros : Les favorites hors course

Mardi, trois favorites au titre final n’ont finalement pas pu dépasser le stade des quarts de finale du tournoi de Grand Chelem de Roland Garros. Un stade qui été fatal pour la Française Amélie Mauresmo, chouchou du public parisien, les soeurs Williams, Serena et Venus, ainsi que Maria Sharapova ont subi la loi de quatre autres tenniswomen, mieux déterminées à s’emparer du sacre final. Il s’agit d’Elena Dementieva, Jennifer Capriati (n° 7), Anastasia Myskina (n° 6) et Paola Suarez (n° 14). Cette dernière, dont la performance confirme la montée en force du tennis argentin, n’a laissé aucune chance mardi à la jeune Russe, s’octroyant une victoire rapide sur le score de 6-1, 6-3. Elle rencontrera en demi-finale une autre Russe, Elena Dementieva, qui a mis fin aux espérances de la Française Amélie Mauresmo, que les deux tournois remportés à Berlin et à Rome cette saison n’ont finalement pas beaucoup aidées.
«Je suis très déçue et frustrée. Encore une fois, j’ai encore beaucoup de choses à travailler sur le plan de la gestion des émotions. C’est répétitif à Roland-Garros. Dans les autres tournois, j’ai beaucoup progressé mais ici j’ai toujours quelque chose qui coince», a reconnu la Française avant d’ajouter : «On va tranquillement en parler dans les jours qui viennent avec les gens qui m’entourent professionnellement. On va essayer d’avancer mais ce n’est pas évident». La Russie comptera une seconde représentante dans la carré d’or du tournoi de Grand Chelem. Il s’agit de la jeune Anastasia Myskina qui s’est imposée 6-3, 6-4 contre une Venus Williams beaucoup trop irrégulière. Myskina et Dementieva sont ainsi entrées dans l’histoire du tennis en étant les deux premières joueuses russes à atteindre le dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem en même temps.
Le match 100 % américain de ces quarts de finale a mis aux prises la cadette des soeurs Williams à Jennifer Capriati. Cette dernière a pu avoir le dernier mot de ce duel acharné disputé en trois sets (6-3, 2-6, 6-3).
Chez les messieurs, Tim Henman a créé la surprise en devenant le premier Anglais à atteindre les demi-finales à Roland-Garros depuis les débuts de l’ère Open, en 1968, en éliminant mardi l’Argentin Juan Ignacio Chela 6-2, 6-4, 6-4. En demi-finales, ce spécialiste du gazon sera opposé au grand favori du tournoi, l’Argentin Guillermo Coria (n° 3), facile vainqueur de l’Espagnol Carlos Moya (n° 5) en quarts.
Mercredi, les deux derniers quarts de finale du simple messieurs étaient au programme. Ils devaient opposer sur le Central Philippe-Chatrier à partir de 12h00 l’Argentin Gaston Gaudio à l’Australien Lleyton Hewitt (n° 12) puis le Brésilien Gustavo Kuerten (n°28) à l’Argentin David Nalbandian (n°8).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *