Roma-Lazio : Le derby des Tifosis

Chauffés à blanc, les tifosis de l’AS Rome ont célébré mardi dernier, de la plus belle des manières, la victoire de leur club contre son frère ennemi, la Lazio de Rome (5-1) dimanche en championnat d’Italie. Ils étaient 15.000 selon les manifestants et 5000 selon la police à faire la fête au centre-ville de la capitale italienne.
La foule s’est rassemblée près du cirque, qui accueillait les courses de chars dans l’antiquité, puis sur la place du colisée toute proche, scandant notamment le nom de Vincenzo Montella, auteur de quatre des cinq buts de la Roma. Les « Romanistes » les plus virulents ont brûlé des maillots de la Lazio floqués du nom de l’attaquant argentin Hernan Crespo. D’autres faisaient signer une pétition demandant que l’entraîneur de la Lazio, Alberto Zaccheroni, son président Sergio Cragnotti et son capitaine Alessandro Nesta restent au club car, selon eux, cela serait bon pour la Roma.
Autre club, autre décor, dans la matinée, quelque 400 tifosis « Laziale » ont envahi le terrain du centre d’entraînement de Formello pour protester contre la déroute de leur équipe lors du derby face à l’AS Rome. Ils sont allés même jusqu’à forcer les joueurs à quitter le centre. Humiliés sur le terrain, les joueurs de la Lazio de Rome l’étaient aussi au centre d’entraînement. Pourtant, les hommes de Zaccheroni effectuent un bon retour en championnat. Après avoir mal débuté la série A, les Laziale ont réussi à se rattraper en enchaînant une série de victoire qui leur a permis de gagner quelques rangs dans le classement pour se situer à la 7e position à l’issue de la 26e journée. Mais ce qui a fait la colère de ses supporters c’est qu’après sa cuisante défaite face à l’AS Roma, la Lazio a pratiquement perdu toute chance de se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *