Ronaldinho élu joueur de l’année par la FIFA

Ronaldinho élu joueur de l’année par la FIFA

Le prodige brésilien du FC Barcelone Ronaldinho, sacré Ballon d’or 2005 le mois dernier, a été désigné joueur de l’année 2005 par la Fédération internationale de football (Fifa) sur la base du vote des sélectionneurs et des capitaines des équipes nationales, lundi à Zurich.
À 25 ans, Ronaldinho, déjà désigné meilleur joueur par la Fifa en 2004, a nettement devancé les deux autres nommés, le milieu de terrain anglais de Chelsea Franck Lampard et l’attaquant camerounais du FC Barcelone Samuel Eto’o. Le Brésilien recueille 956 points, contre 306 à Lampard et 190 à Eto’o. "Ronnie" est le troisième joueur à être sacré plus d’une fois meilleur joueur de la planète par la Fifa, après son compatriote Ronaldo (1996, 1997, 2002) et le Français Zinédine Zidane (1998, 2000 et 2003). Le mois dernier, Ronaldinho a reçu pour la première fois de sa carrière le Ballon d’or France -Football, qui récompense le meilleur joueur évoluant en Europe. Formé au Brésil, au Gremio Porto Alegre, ce joueur aux qualités techniques hors normes est arrivé en Europe à l’été 2001, en signant au Paris SG. En 2003, il a rejoint le FC Barcelone avec qui il est devenu la saison dernière champion d’Espagne. En 2005, Ronaldinho a également remporté la Coupe des Confédérations avec le Brésil et sera en juin prochain en Allemagne l’une des figures de proue d’une Seleçao candidate à une sixième victoire en Coupe du monde.
Seule la Ligue des champions manque au palmarès déjà largement fourni de Ronaldinho, qui fut notamment champion du monde en 2002. Le Barça avait été éliminé la saison dernière par le Chelsea de Franck Lampard et les deux clubs se retrouveront de nouveau en 8e de finale en février. L’occasion pour l’Anglais, devancé lundi, de prendre une nouvelle revanche.
Chez les dames, l’Allemande Birgit Prinz a été désignée joueuse de l’année pour la troisième fois consécutive. Elle devance la Brésilienne Marta et l’Américaine Shannon Boxx.
Le prix du président de la Fifa a lui été attribué à l’ex-arbitre international suédois Anders Frisk, qui, en mars dernier, avait décidé de mettre un terme à sa carrière après avoir reçu des menaces de mort de la part de "supporteurs" de Chelsea après le match à Barcelone en C1. "Au-delà de l’hommage individuel rendu à l’un des plus grands représentants de l’arbitrage cette distinction véhicule un puissant message de soutien à ses confrères toujours en activité et un appel au respect et à la discipline", estime le communiqué de Joseph Blatter, le président de la Fifa. Le prix du fair-play, qui vise à récompenser une personne, une institution ou une communauté pour sa contribution au football mondial, a lui été attribué à la communauté du football de la ville d’Iquitos.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *