Ronaldinho sacré ballon d’or 2005

Ronaldinho sacré ballon d’or 2005

Ronaldinho, dont l’immense talent et le sens du spectacle ont été récompensés par les observateurs, a été désigné lundi Ballon d’or 2005 trois jours après la mort d’un autre artiste du jeu, George Best.
L’attaquant brésilien du FC Barcelone inscrit son nom pour la première fois au palmarès d’un trophée qui récompense depuis 50 ans le meilleur joueur évoluant dans un championnat européen. "Pour moi, c’est l’aboutissement d’un rêve", a-t-il déclaré juste après avoir reçu son trophée en point d’orgue d’une cérémonie dédiée à George Best, Ballon d’or 1968 décédé vendredi des suites d’une infection pulmonaire.
Pour l’occasion, un Ballon d’or au format moderne a été refait et il sera donné à la famille de Best ou au club de son coeur. "C’était un joueur formidable, qui avait toujours l’esprit du jeu en tête. Il aurait aimé être là ce soir", a déclaré Bobby Charlton. Ronaldinho, 25 ans, a devancé dans l’ordre les milieux de terrain anglais Frank Lampard, champion d’Angleterre avec Chelsea, et Steven Gerrard, victorieux avec Liverpool de la Ligue des champions 2005. Ronaldinho, qui a rejoint le Barça en provenance du Paris Saint-Germain il y a deux ans, est considéré comme le joueur le plus doué de sa génération. Son talent a permis en 2005 à Barcelone de remporter son premier titre de champion d’Espagne depuis 1999. "Je suis très ému de voir ici tous les plus grands joueurs de tous les temps qui m’applaudissent. Cela me donne envie de continuer à travailler", a dit Ronaldinho. "Merci à tous ceux qui récompensent mon football. J’ai le plaisir de faire ce que j’aime le plus dans la vie, je fais tout ce que je peux pour rendre les gens heureux et j’en profite aussi, a-t-il ajouté. Le premier Français, Thierry Henry, est arrivé en quatrième position du vote des 52 journalistes européens. Finalistes malheureux de la finale de la Ligue des champions contre Liverpool, les joueurs du Milan AC Andreï Chevtchenko, lauréat du Ballon d’or 2004, et Paolo Maldini, légende vivante du club rossonero, sont arrivés respectivement cinquième et sixième. Le Milan, qui menait 3-0 à la pause en finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes des clubs, s’était fait rejoindre par les Reds avant de craquer aux tirs au but. Cette consécration vient affirmer d’avantage les compétences de ce joueur aux multiples talents. Ronaldinho est un joueur spectaculaire. Un simple regard sur les performances du joueur du FC Barcelone la semaine dernière devrait convaincre les sceptiques. Le Brésilien a été simplement sublime lors de la victoire 3-0 des Azulgranas au Bernabeu face au Real Madrid, inscrivant deux buts en solo qui ont dégoûté le rival ancestral des Catalans. Quatre jours plus tard, un but sur coup franc et deux passes décisives du prodige de 25 ans ont permis au Barça de battre le Werder Brême 3-1 en Ligue des champions.
Ronaldinho est assurément un génie. Il n’est alors guère surprenant que les entraîneurs, les joueurs puis les journalistes de football aient vu cette année en Ronaldinho le meilleur joueur de la planète. Non seulement l’ancien joueur du Paris Saint-Germain est une individualité rare mais il pèse comme peu d’autres joueurs sur le jeu de son équipe.Arrivé à Barcelone il y a deux ans en provenance du PSG où il venait de passer deux saisons dans un club peu en adéquation avec son talent, Ronaldinho a rapidement retrouvé son talent à la Liga. Accueilli par près de 30.000 supporters à son arrivée à Barcelone, le Gaucho a redonné le moral au Barça.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *