Ronaldo peine à retrouver sa place

Il n’a foulé la pelouse du stade Giuseppe Meazza que l’espace de 10 minutes, jeudi soir en UEFA, face à Ipswisch. Suffisamment en tout cas pour attiser la polémique. «J’ai vu Ronaldo dans les vestiaires et il souriait. Remarquez, il sourit toujours, il est très gracieux comme personnage», avait remarqué Massimo Moratti après le large succès de son équipe face aux Anglais (4-1). Jusqu’à présent, tout se passe pour le mieux à l’Inter. Qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe de l’UEFA, les joueurs de Hector Cuper sont en tête de la Série A, avec deux points d’avance sur Chievo Vérone et la Roma, après 12 journées. Reste que le cas Ronaldo est difficilement gérable depuis son retour à la compétition après deux ans d’absence dus à une blessure au genou. «L’Inter passe en premier, Ronaldo peut attendre », a récemment titré un grand journal italien. Dans son édition de samedi, Le Corriere Dello Sports affirme même qu’une solution de prêt serait à l’étude. Ronaldo pourrait rentrer au pays et rejoindre Palmeiras jusqu’à la fin de saison. Cette issue probable arrangerait les deux parties, à commencer par l’avant-centre brésilien qui doit absolument rejouer afin de revenir en Seleção. «S’il ne joue pas au moins trois mois d’affilée, je ne le prendrais pas », a récemment affirmé Luis Felipe Scolari, le sélectionneur brésilien. À ce jour, Ronaldo n’a que peu participé aux bons résultats de l’Inter puisqu’il n’a toujours pas fait un seul match plein. Et pour cause ! Christian Vieri, son compère au sein de l’attaque intériste, explose actuellement, comme l’attestent ses trois buts inscrits face à Ipswich. Et le plus souvent, c’est Mohammed Kallon, le joueur originaire du Sierra Leone, qui épaule l’international italien. Sur son site officiel, Ronaldo estime ‘ se sentir de mieux en mieux au fur et à mesure des matches. J’ai hâte de marquer des buts et je travaille dur pour y arriver », a-t-il ajouté. De là à le voir porter les couleurs de Palmeiras, il n’y a qu’un pas. Le club brésilien et l’Inter possèdent en effet le même sponsor, une grosse firme industrielle, ce qui peut aider dans les tractations…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *