Rugby : des quarts de finale explosifs

Rugby : des quarts de finale explosifs

Rien de particulier à signaler du côté du Mondial-2003 de rugby qui se déroule en Australie. Le premier tour n’a pas réservé la moindre surprise, après la qualification pour les quarts de finale des huit équipes traditionnellement attendues. À telle enseigne que n’importe quel observateur aurait pu prédire, avec certitude, l’issue des 40 rencontres de cette phase sans aucune surprise. Il est à souligner dans ce contexte que les quarts de finaliste sont tous des professionnels du ballon ovale. Aussi, la majorité des joueurs qu’ils ont affrontés en poules font preuve d’un amateurisme manifeste, à l’image de la Namibie, massacrée sans aucune pitié (142-0) par l’Australie. Du coup, les derniers matchs du premier tour de cette Coupe du monde ont dégagé un tableau de quarts de finale explosifs. En effet, la Nouvelle-Zélande croisera le fer avec l’Afrique du Sud. L’Australie, pays organisateur et tenant du titre, sera sur le pied de guerre contre l’Ecosse. La France affrontera, quant à elle, l’Irlande et l’Angleterre disputera son quart de finale contre le Pays de Galles. À ce propos, le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre, Clive Woodward, avait parfaitement résumé le sentiment général après la phase de poules. « La guerre bidon est finie», avait-il indiqué après la victoire de sa formation (111-13) contre l’Uruguay, soulignant son impatience d’aller à Brisbane et « d’entamer ce pour quoi nous sommes venus ici, les rencontres à élimination directe. » Certes, la logique a été de rigueur quant aux qualifications aux quarts de finale. Toutefois, le premier tour de la compétition a ébranlé quelques certitudes, notamment pour les favoris. En effet, l’Angleterre a été accrochée par les Samoa, l’Australie a souffert face à l’Irlande et les All Blacks ont été menés face au pays de Galles, avant de l’emporter 53-37. Ainsi, arrivée sur la pointe des pieds en Australie, la France fait figure de bel « outsider » après ses quatre premières rencontres, lors desquelles elle a passé plus de 50 points à l’Ecosse, aux Fidji et au Japon, en plus de 41 points aux Américains. Aussi, la France possède en Frédéric Michalak le meilleur réalisateur de la compétition, avec 78 points inscrits. Samedi 8 novembre, la Nouvelle-Zélande se mesurera à l’Afrique du Sud, à Melbourne, et les Australiens relèveront le défi écossais à Brisbane. Le lendemain, la France affrontera l’Irlande à Melbourne pour une place dans le dernier carré, puis l’Angleterre se mesurera au Pays de Galles, à Brisbane. Les quarts de finale seront donc torrides. Les All Blacks et leur jeu offensif seront opposés au rugby destructeur des Sud-Africains, dans un choc entre les vainqueurs de l’épreuve en 1987 et 1995. Quant à l’Australie, celle-ci partira favorite devant l’Ecosse, l’équipe qui fait office du maillon faible de ces quarts de finale. La France également ne devrait pas avoir la tâche difficile face à l’Irlande, qu’elle a battue 45 fois pour cinq nuls en 78 confrontations. Enfin, les Anglais devront être sur leurs gardes face aux Gallois, auréolés de leur belle prestation face aux All Blacks et qui semblent avoir retrouvé la jouvence d’antan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *