Rugby : Dix clubs s’insurgent contre Said Bouhajeb

Rugby : Dix clubs s’insurgent contre Said Bouhajeb

La famille du rugby marocain est en pleine tourmente. Jeudi 4 novembre, à Casablanca, des présidents de clubs ont protesté contre Said Bouhajeb, président de la Fédération royale marocaine de rugby (FRMR). Ils pointent du doigt ce qu’ils qualifient de mauvaise gestion des affaires de cette Fédération.
Les représentants de l’US Oujda, le FUS, le COC, l’OC Safi, le KUC (Kénitra), le WAST(Témara), le MRC (Marrakech), le RTR (Rabat), l’AAR (Agadir) et l’ART (Tanger) ont exprimé lors d’une conférence de presse leur insatisfaction de la gestion et des décisions du président. «Nous avons écrit au ministre de la Jeunesse et des Sports et au CNOM au sujet de Said Bouhajeb. Nous nous sommes également posés la question de savoir pourquoi le rugby national a dégringolé dans le classement général !?», souligne Nacer Bougja, président du club le COC. «Nous voulons tout simplement sauver la face du rugby national. À plusieurs reprises, nous avons attiré l’attention du président au sujet de la gestion de la fédération, mais nous nous sommes heurtés à son refus de développer cette discipline», a affirmé M. Bougja. Pour Said Bouhajeb, «il y a deux clubs qui ont réellement droit de parler et expliquer leurs problèmes avec moi, à savoir le COC et l’OCS mais les autres n’ont même pas le droit de parler sur quoique ce soit». Et c’est précisement cette politique d’exclusion que les autres clubs critiquent. La Fédération est censée s’occuper des affaires de tous les clubs, indiquent les protestataires. Jeudi dernier, les représentants de ces dix clubs ont distribué à la presse des communiqués où ils ont mis le doigt sur des cas de mauvaise gestion des affaires de la fédération sous la présidence de Said Bouhajeb. «Où est la démocratie ? Où est le respect des lois ? Où sommes nous par rapport aux recommendations et orientations royales pour la promotion du secteur du sport ?», se sont interrogés les protestataires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *