Rugby : Le FUS remporte la Coupe du Trône

Rugby : Le FUS remporte la Coupe du Trône

Grande communion au stade du Fath Union Sports à Rabat, à l’occasion de la finale de la Coupe du Trône de rugby, qui a opposé le Fath Union Sports et l’Union Sportive d’Oujda.
Organisation parfaite, banderoles et pancartes, bendirs, etc …
Une ambiance bon enfant et un public record. M. Saïd Bouhajeb, président de la Fédération royale marocaine de rugby a tout mis en oeuvre pour la réussite de cette finale. En fin de parcours, le Fath s’est imposé sans grande difficulté, sur le score sans appel de 11 à 6.
D’entrée en jeu, les hommes de Hamdi Amar se montrèrent supérieurs à leurs vis-à-vis et accentuèrent le rythme, créant trois occasions. Grâce à des regroupements et des mêlées, ces derniers parvinrent à réaliser deux essais bien transformés.
Les actions des représentants de l’Oriental n’ont laissé aucune chance aux Fussistes de réagir. Ces derniers, grâce à leur courage et malgré leur inexpérience, sont quand même arrivés à tenir bon, surtout vers la fin du premier half, devant une USO dix fois championne, ayant huit Coupe du Trône à son actif.
A la reprise, les Fussistes dominèrent totalement les débats grâce à la vivacité des Tirari, Mir, Moutawakil, Houssni, Hentat et les autres. Cinq essais transformés et deux coups de penalty face à un ensemble oujdi qui mérite toutes les éloges. Il est à signaler par ailleurs que cette rencontre a été dirigé par Bernard Dalmasso, arbitre international français, présent dans le cadre de la coopération entre la FRMR et la fédération française.
«Le niveau est bon, les jeunes des deux équipes sont disciplinés et ils ont un avenir prometteur», a déclaré Bernard Dalmasso à l’issue du match. Enfin, le FUS a remporté cette finale avec l’art et la manière. En définitive, il a mérité cette Coupe. En lever de rideau, les juniors du MCO (Oujda) ont battu les Olympiens de Casablanca. «Je félicite les gagnants, la rencontre a été dominée par la sportivité et le fair-play, c’est une rencontre que mon équipe devait normalement gagner, mais nous étions handicapés par l’absence de trois joueurs (…) Je voudrais surtout signaler qu’il y a urgence à booster la formation des jeunes, il faut aussi mobiliser les moyens financiers pour séduire ces jeunes, le progrès de la balle ovale est subordonnée à sa vulgarisation », a indiqué Hamdi Amar, président de l’USO.
Pour sa part, Mohammed Nakhaili, président du FUS, s’est dit «heureux de la récolte de toute la saison, le niveau du rugby national ne fait que progresser, la preuve est que nos joueurs évoluent sous d’autres cieux, ce qu’il faudrait, c’est la révision de la formule du Championnat national, afin de pouvoir multiplier les rencontres et stimuler les joueurs».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *