Rugby : Le Maroc écrase le Kenya

Le stade Bachir de Mohammadia a été samedi le théâtre d’une belle prestation des rugbymen marocains, qui ont été intraitables avec leurs homologues kenyans. Le score (29-3) se passant de tout commentaire. Les ruggers nationaux étaient conscients qu’ils se devaient de gratifier le public par du beau spectacle et prouver que l’exploit de Tunisie ne devait rien au hasard, surtout qu’avant le 23 avril 2005, l’équipe tunisienne était considérée comme étant imbattable. Mais les hommes du président Bouhajeb avaient réalisé l’exploit en allant battre les Tunisiens (10-3) à Bejja, ville de tradition rugbystique.
Le 21 mai, le Kenya recevra à Nairobi la Tunisie. A l’issue du match les responsables de l’ovale ont tenu une conférence de presse. Ouvrant les débats le président de la Fédération royale marocaine de rugby, Saïd Bouhajeb, a fait part de sa satisfaction, tout en soulignant l’acquis, qui était la naissance de l’Association de rugby de Mohammédia, un club qui travaillera en étroite collaboration avec l’Entraide nationale.
Avant de céder la parole, M. Bouhajeb a tenu a féliciter les valeureux rugbymen, qui ont livré une excellente prestation en Tunisie , tout en rappelant le travail effectué par le staff technique national. Prenant la parole, Aziz Bougja, le président de la Confédération africaine de rugby a invité la famille de l’ovale à s’unir pour l’épanouissement de ce sport qui a grand besoin de l’union qui fera sa force, soulignant que la sélection nationale reflète le travail des clubs qui devront séduire les jeunes à pratiquer le rugby dans le but de voir croître le nombre de licenciés.Concernant le niveau du rugby national par rapport aux autres pays du continent, M. Bougja a souligné que le Maroc était le pionnier et qu’il devait retrouver le haut niveau, sachant que les joueurs marocains  se distinguent au sein des clubs français. Il a en outre souhaité voir naître au Maroc, le Centre africain de rugby de haut niveau. Le Maroc avait perdu son titre continental de rugby l’année dernière après sa défaite en finale face à la sélection namibienne à Windhoek sur le score de 39 à 22.
Reprenant la parole le président de la Fédération a rappelé la création de l’école des enfants de l’ovale  dirigée au Maroc par Saïd Zniber, tout en remerciant Philipe sella, l’ancien trois quarts de l’équipe de France, fondateur des écoles de l’ovale à travers le monde. Il a estimé qu’avec les pensionnaires de l’Entraide nationale et les enfants des écoles de l’ovale, le nombre de pratiquants ne ferait qu’augmenter. Evoquant la formation, le président de la Fédération a annoncé que les règlements de l’International Rugby Board connaissent chaque année des modifications et que ces changements concernent aussi bien les règles du jeu que l’arbitrage et que le corps arbitral national va bénéficier de stages de formation et de recyclage.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *