Rugby : Le Maroc surclasse la Tunisie

Rugby : Le Maroc surclasse la Tunisie

Champion d’Afrique, le quinze national domine ses adversaires. Après la Côte d’Ivoire, c’est au tour de la Tunisie d’être victime du rouleau compresseur des rugbymen marocains. L’équipe nationale du rugby a réussi avec brio sa deuxième sortie en enregistrant sa deuxième victoire d’affilée dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2004), en s’imposant face à son homologue tunisienne par 17 points à 7, samedi après-midi, au stade olympique de Casablanca.
Après une première mi-temps difficile, où, malgré tout, les joueurs marocains se sont créés pas mal d’occasions, sans jamais pouvoir les concrétiser (0-0), les hommes de l’entraîneur français, Bernard Delbreil, se sont ressaisis en seconde période et ce dès la quatrième minute par l’intermédiaire de Mohamed Darmouni. Une ouverture de brèche qui a redonné confiance aux joueurs marocains qui ont profité de cet avantage pour mettre la pression sur leur adversaire et par la même enfoncer le clou. Chose acquise puisqu’ils sont parvenus à marquer un total de 17 points, avant que les Tunisiens ne reviennent au score dans les toutes dernières minutes du match.
Dans ce derby maghrébin, le dernier mot est revenu au quinze national, malgré la forte résistance des Tunisiens. Et il le méritait. «La rencontre a été difficile du fait que les Tunisiens sont venus chercher la victoire, ce qui explique le score vierge de la première mi-temps, malgré notre domination», a déclaré le sélectionneur de l’équipe nationale marocaine. La Tunisie, qui avait donné du fil à retordre au quinze national lors des précédentes confrontations, a, cette fois-ci, baissé les bras face à des Marocains décidés à défendre corps et âme leur titre.
Avec une équipe complètement rajeunie, la Tunisie n’a pas pu tenir la dragée haute aux rugbymen marocains plus confiants surtout après leur consécration africaine, il y a de cela presque deux mois. Selon le sélectionneur de l’équipe nationale tunisienne, Mohamed Sahraoui, qui n’a pas laissé passer l’occasion pour féliciter les deux équipes pour leur fair-play et le niveau du jeu développé par les deux formations tout au long de cette rencontre, la victoire des rugbymen marocains était méritée d’autant qu’elle a été obtenue face à des jeunes joueurs en quête d’expérience.
Après son deuxième succès, le Maroc a confirmé que sa victoire en finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre la Namibie (27-17), remportée le 28 février dernier à Casablanca, n’était pas le fortuit du hasard. Et il devra le confirmer encore une fois face à une équipe difficile à battre, le Cameroun, début mai prochain à Yaoundé, dans le cadre de la troisième journée des éliminatoires da la CAN 2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *