Rugby : L’écueil namibien

Samedi dernier à Casablanca, les Lions de l’Atlas  ont accompli honorablement leur mission en disposant de leurs homologues ivoiriens sur le score, sans appel de 23 à 07. Une victoire qui reflète la bonne santé de l’ovale nationale.
Impressionnants par leurs grands gabarits, les Eléphants ivoiriens ont beaucoup souffert face à la rapidité de jeu des Marocains.
Dès les premières minutes, la sélection nationale emmenée par le capitaine d’équipe Jalil Narjissi a dévoilé ses ambitions en réalisant un premier essai à la sixième minute. Et durant toute la première partie, les locaux ont imposé leur jeu offensif à des Ivoiriens dont la qualité technique n’était pas mauvaise.
Il fallait attendre les dernières minutes du premier temps pour assister à un bel essai transformé par Garcia thomas et voir clôturer les premières quarante minutes sur le score de 8-0. Au retour des vestiaires, les Eléphants ont voulu renverser la situation en tentant de percer la muraille nationale, mais les Narjissis et consorts étaient aussi intrépides qu’efficaces en réalisant de beaux essais et creuser ainsi l’écart (15/0), (18/0) puis (23/0). Ce n’est que durant les dix dernières minutes de la rencontre que les Eléphants ont pu récolter sept petits points tout en rendant la partie agréable à voir par le haut niveau technique des deux équipes. Mais, en fin de compte, les Lions de l’Atlas sont restés maîtres de la situation en verrouillant la rencontre par le score final de 7 à 23. «C’est une belle victoire. Je salue les joueurs qui ont combattu avec bravoure face à une équipe qui pratique un rugby de haut niveau et dont la majeure partie évolue en France. Le résultat de ce jour est un stimulant pour assurer la qualification. Il nous reste l’ultime adversaire : la Namibie que nous devons affronter au match aller à Windhock. Une rencontre prévue le 27 octobre. Et je profite de cette occasion pour remercier les sponsors, le public et tous ceux qui encouragent ce sport», a déclaré Saïd Bouhajeb, président de la Fédération royale marocaine de rugby.
De sa part, le coach national Bruno Barrero, a estimé que «la bataille n’est pas terminée, mais ce résultat demeure encourageant. Aujourd’hui, les joueurs ont appliqué les consignes face à un adversaire de taille. Il nous reste un dernier round avant le mondial. Pour cela, nous devons travailler davantage pour conserver le titre continental et décrocher le billet pour la France terre d’accueil du mondial 2007».
«Nous espérons redorer notre blason avec un troisième titre continental. C’est grâce à un jeu collectif et homogène qu’on a pu résister aux Eléphants. Dans les prochains jours, nous devons négocier une autre rencontre contre la Nambie avant de retrouver ce public que je remercie pour une rencontre retour», a affirmé, pour sa part, le capitaine des Lions de l’Atlas.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *