Rugby : Toulouse rêve de victoire

Rugby : Toulouse rêve de victoire

Seule équipe invaincue en  cinq matches mais ménagée par le calendrier, Toulouse fait sa  véritable entrée dans le championnat de France de rugby,  vendredi soir face à Perpignan. Depuis le début de saison, les Toulousains ont  successivement affronté et battu Narbonne, Bayonne, Montpellier, Toulon et Pau.
 Leur programme à venir sera plus éprouvant avec Perpignan ce  week-end puis le derby de la Garonne à Agen, la réception de Biarritz et le déplacement au Stade de France contre le Stade  Français.
 Toulon, que le calendrier n’a en revanche pas ménagé, ira à  Bourgoin, un chemin de  croix qui lui a fait jouer et perdre contre Biarritz, le Stade  Français, Castres, Clermont et Toulouse.
 Face à une équipe de Bourgoin toujours aussi peu généreuse à  domicile, les Toulonnais vont probablement alourdir leur note de 149 points concédés.
 Leur pain blanc viendra peut-être ensuite avec trois  rencontres à venir contre des équipes à leur portée, Bayonne,  Pau et Montpellier. La bonne tenue de leur défaite 18-15 face à  Toulouse, le week-end dernier, est déjà un signe encourageant.
Le score est en revanche un peu inquiétant pour le Stade  Toulousain si on le compare à ceux de 40-20, 31-3 et 64-12  encaissés par Toulon contre Biarritz, le Stade Français et  Clermont-Auvergne.
 Pour recevoir Perpignan, les champions d’Europe seront  toujours privés de Frédric Michalak, Benoît Baby et Xavier  Garbajosa. La présence sur la feuille de match du capitaine  Fabien Pelous reste encore improbable. Dans les autres matches au programme du week-end. Biarritz,  quatrième, se déplace à Castres pour un match de revanchards.
 Les champions de France seront avides d’oublier leur échec face  au Stade Français. Les Castrais restent sur deux défaites.  Les Biarrots seront privés d’Imanol Harinordoquy suspendu  dix jours après avoir été exclu contre Paris. Même faute, même punition, le Stade Français sera privé  d’Arnaud Marchois pour sa rencontre à Jean-Bouin contre Brive. Le talonneur Dimitri Szarzewski, dont le transfert de Béziers  vient d’être officialisé, fera en revanche partie du groupe.Une victoire permettrait aux Parisiens de maintenir l’écart  avec Clermont-Ferrand, fort d’invincibilité à domicile, qui  recevra Agen peu efficace à l’extérieur cette saison.
 Bayonne et Narbonne livreront au Pays basque un match entre  deux équipes qui peinent à s’arracher à la zone dangereuse.  Comme Toulon, Pau et Montpellier sont pour l’instant voués à  la relégation. Les deux équipes se rencontrent au pied des Pyrénées, ce qui rend encore plus désespéré le besoin de victoire des Palois,  seule équipe encore à zéro point après cinq défaites en cinq  matches sans point de bonus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *