Samir Azzimani : «Je ne bénéficie d aucun soutien financier de la part des institutions sportives marocaines»

Samir Azzimani : «Je ne bénéficie d aucun soutien financier de  la part des institutions sportives marocaines»

ALM : Quelles sont vos dernières activités ?
Samir Azzimani : Je viens de rentrer d’un séjour en Russie, dans la future ville olympique de Sochi. L’association l’Entente sportive marocaine internationale que je préside et la municipalité de Sotechi ont mis en place un programme d’échange sportif, éducatif et culturel entre les deux pays. J’ai accompagné de jeunes patineurs marocains dans le cadre du projet «Salam My Droug».

Comment vous préparez-vous pour la compétition qui aura lieu en Russie?
Pour le moment me préparer est un grand mot… étant donné que je ne bénéficie d’aucun soutien financier de la part des institutions sportives marocaines, ce que je regrette fortement. Je m’entretiens physiquement en attendant d’obtenir des subventions : le ski est un sport qui demande beaucoup de moyens financiers.
Malgré toutes les difficultés, je ne cesse de faire de mon mieux pour représenter dignement le Maroc. Et grâce à mes efforts, je suis parvenu à hisser le drapeau marocain dans plusieurs compétitions internationales.

Quelle est la raison de votre visite au Maroc ?
J’ai fait plusieurs visites au Maroc dans le cadre de la préparation du projet «Salam My Droug» et pour obtenir des réponses à mes questions concernant le soutien des institutions au financement de ma carrière sportive.

Parlez-nous un peu de votre dernière participation…
Des souvenirs inoubliables et une fierté d’avoir été porte-drapeau du Maroc lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Vancouver.

Quel bilan faites-vous de votre carrière?
Je suis fier d’avoir été le premier skieur marocain homme à avoir été qualifié à des JO d’hiver, ma compatriote Sarah Ben Mansour ayant été la première skieuse. Mais attention à ne pas confondre qualification et participation, d’autres skieurs marocains ont eu l’honneur de représenter le Maroc bien avant moi.
Aujourd’hui, mon objectif est de participer aux JO d’hiver de Sotchi ou je serai à nouveau fier de représenter mon pays, ce qui serait une belle fin à ma carrière sportive.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *