Sanctions, démissions, mauvais résultats: Mais qu’arrive-t-il au Raja ?

Sanctions, démissions, mauvais résultats: Mais qu’arrive-t-il au Raja ?

Les malheurs du Raja de Casablanca se suivent mais ne se ressemblent pas. Une élimination inattendue de la Coupe du Trône en demi-finale, un classement en deçà des espérances du public et un bureau dirigeant bientôt dissous.

Le cumul de tous ces ingrédients a donné lieu à une frustration quasi générale des supporters des Verts dont les réclamations et les remontrances ne ratent aucune composante du club. Néanmoins, des actes anti-sportifs commis par quelques supporters n’ont fait que remuer le couteau dans la plaie d’un club qui a assez de blessures jusque-là.

Lors des deux dernière rencontres du Raja perdues respectivement face au Moghreb Tétouan et l’AS-FAR, les supporters ont copieusement prononcé des invectives, lancé des projectiles et ont en outre causé des dégâts au niveau du stade.

La Fédération royale marocaine de football a pris les choses au sérieux et la sentence est tombée. «Le prochain match du Raja contre l’Olympique Khouribga au titre de la 9ème journée du championnat qui aura lieu dimanche prochain au complexe Mohammed V à Casablanca à partir de 16h30 se jouera ainsi à huis clos. Le Raja Club Athletic doit également payer une amende de 22.000 dirhams et réparer quelques dégâts au complexe Mohammed V après son match contre le Moghreb de Tétouan pour le compte de la 8ème journée du championnat», peut-on lire sur le site officiel du club.

Au bout du rouleau, le président du Raja Mohamed Boudrika a décidé de former une petite équipe composée de quelques membres du bureau dirigeant pour gérer ce qui reste de la phase aller de la Botola et préparer les dossiers et les rapports concernant l’assemblée générale extraordinaire afin d’élire le nouveau président et le nouveau bureau dirigeant.

Cette équipe sera chargée de la gestion financière et morale du club lors de cette phase en attendant la tenue de l’assemblée. Celle-ci est programmée le 6 janvier 2016.

Convaincu par l’impossibilité de réaliser les objectifs tracés avant le début de la saison actuelle à cause de la grande pression subie aujourd’hui par toutes les composantes du club, Boudrika appelle à unir les efforts avant de tenir l’assemblée générale et à travailler pour remettre le club sur la bonne voie en attendant d’élire un nouveau président et un bureau dirigeant.

Le président a pris certains points en considération dans le choix de la date de l’assemblée générale extraordinaire afin de donner à la direction du club le temps nécessaire pour préparer les rapports financier et moral de la période juillet – décembre, permettre aux composantes des Verts de prendre le temps nécessaire afin de choisir un président qui convient au calibre et à la valeur du club et permettre également au nouveau président et bureau dirigeant de profiter du mercato hivernal pour renforcer l’effectif et profiter aussi de la trêve de la Botola pour instaurer une homogénéité au sein de l’équipe selon les ambitions et les visions des nouveaux élus.
Le Raja sortira-t-il de cette spirale de mauvais résultats systématiquement avec la mise en place d’un nouveau bureau dirigeant ? L’avenir nous le dira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *