Sans gloire, le Maroc dit adieu à la compétition : Faites vos valises, on rentre à la maison !

Sans gloire, le Maroc dit adieu à la compétition : Faites vos valises, on rentre à la maison !

C’est presque devenu une habitude. Les Lions de l’Atlas quittent la CAN dès le premier tour et pour la troisième fois consécutive. Depuis la finale perdue en 2004 sous la houlette de Baddou Zaki on n’arrive plus à franchir cet obstacle. En effet, encore une fois, le Maroc quitte la compétition sans gloire au terme d’un parcours le moins que l’on puisse dire est modeste. Tenu en échec par l’Afrique du Sud (2-2) après avoir pourtant mené deux fois au score. Virtuellement qualifié pour les quarts de finale de la CAN en Afrique du Sud entre la 9e et la 81e minute de son dernier match de poule contre l’Afrique du Sud, puis entre la 82e et la 90e minute, le Maroc a été victime d’une inimaginable scène qui a vu les fils de Nelson Mandela revenir au score à deux reprises (2-2). «Pour le match contre l’Afrique du Sud, il était crucial et nos calculs ont été faussés. Les Lions de l’Atlas ont été vraiment malchanceux. Ils ont livré un bon match, techniquement et tactiquement», a affirmé Rachid Taoussi, sélectionneur du Maroc. Et de poursuivre que «notre bilan au terme de cette échéance continentale est positif. La formation nationale devra se concentrer sur les prochaines échéances, à savoir les éliminatoires de la Coupe du monde (Brésil-2014) et la phase finale de la prochaine CAN-2015 qui aura lieu au Maroc». Dès la 9e minute, un corner repris de la tête par l’ancien wydadi Issam El Adoua lui avait permis de prendre provisoirement la tête du groupe. Une vingtaine de minutes plus tard, les amis de Nadir Lamyaghri ont même vu leur marge de manœuvre s’agrandir lorsque l’Angola a pu ouvrir le score face au Cap-Vert (33e). Dans une situation confortable, les poulains de Rachid Taoussi ne se doutaient pas, alors, qu’ils auraient à regretter les occasions manquées par Kamel Chafni, Abdelaziz Barrada ou encore Youssef El Arabi. Pour avoir progressivement trop reculé, ils se sont fait punir une première fois par une frappe enroulée de May Mahlangu (71e). L’égalisation du Cap-Vert (81e) conjuguée au but du 2-1 marocain signé Abdelilah Hafidi (82e), une dizaine de minutes plus tard, ont de nouveau tout chamboulé, les Bafana Bafana par le biais de leur attaquant Sangwene Siyabonga Doctor marquent le but de l’égalisation pour libérer les leurs (86è).

Ils ont dit

Nadir Lamyaghri : «Les Sud-africains ont soufflé le chaud et le froid»
«C’était un match serré, les Sud-africains n’ont pas raté le coche, ils ont soufflé le chaud et le froid pour signer le deuxième but d’égalisation», a signalé Nadir Lamyaghri, le capitaine des Lions de l’Atlas. «Mes coéquipiers ont bien négocié la rencontre, mais la chance était du côté des Sud-africains qui sont déjà entrés de plain-pied dans la compétition, après avoir arraché la victoire lors de la précédente journée du groupe A face à l’Angola».

 Gordon Igesund : «Les Marocains ont développé un jeu professionnel»
«L’équipe sud-africaine était obligée de passer au deuxième tour, notamment après sa victoire face à l’Angola» a indiqué Gordon Igesund, entraîneur de l’Afrique du Sud. «Les joueurs étaient conscients de la mission qui leur incombait. Notre équipe a confirmé son statut devant une grande formation maghrébine qui dispose de jeunes talents évoluant dans de grands championnats, notamment européens. Les Marocains, connus pour leur fair-play, ont développé un jeu professionnel».

Sangweni Siyabinga Doctor : «Ce n’était pas facile de défier une équipe comme le Maroc»
«Ce n’était pas facile de défier une équipe comme le Maroc. Les joueurs marocains ont manqué de la vitesse nécessaire pour nous désarticuler», a fait savoir Sangweni Siyabinga Doctor, joueur sud-africain. «Les Bafana Bafana ont été toujours prêts à concevoir des contre-attaques bien organisées. Ils ont réussi à remplir tous les compartiments du jeu. Les deux buts d’égalisation ont été inscrits après avoir faussé les calculs d’une défense marocaine bien soudée. Je félicite en premier lieu nos fans qui ont mis le cap sur Durban pour nous soutenir».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *