Schumacher défend la tactique de Ferrari

Le quintuple champion du monde de Formule 1, l’Allemand Michael Schumacher s’est dit satisfait de la tactique de son écurie lors du Grand Prix d’Australie. Il a précisé lundi sur son site internet que sa quatrième place à Melbourne ne l’inquiétait pas outre mesure.
«Je peux être satisfait de ma quatrième place», a-t-il dit. «La saison est encore longue et le titre ne s’est pas joué en une course». «Il est trop tôt pour tirer des conclusions sur les forces des équipes», a-t-il ajouté après le premier GP de la saison remporté dimanche par l’Ecossais David Coulthard au volant d’une McLaren.
Schumacher a refusé d’admettre que la Scuderia s’était trompée dans son choix de pneus. «Avec le recul, notre choix de pneus pourrait être mis en cause mais la piste était trop mouillée au départ pour que nous démarrions avec des pneus pour piste sèche». Et d’ajouetr : «Juste après le départ nous ne pouvions pas changer car il avait plu sur l’autre partie du circuit», a-t-il analysé. La nouvelle réglementation expérimentée le week-end dernier à Melbourne a peut-être joué un rôle un peu plus important qu’on pouvait le penser. Elle peut apporter une explication à la défaite de Ferrari, de Michael Schumacher. Si les conditions atmosphériques et les incidents ont été des facteurs essentiels dans le résultat et le déroulement des 58 tours, il n’empêche le chambardement de l’ordenancement du Grand Prix a sans doute perturbé l’Allemand. Ce dernier, qui avait écrasé la concurrence la saison dernière, ne s’est pas montré inquiet pour la suite des événements.
«A l’évidence ce n’est pas le résultat que nous attendions mais nous ne devons pas oublier que de nombreuses choses nous étaient arrivées aussi l’année dernière», a-t-il dit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *