Semaine décisive pour le WAC

Semaine décisive pour le WAC

D’abord, il y a l’Assemblée générale du club qui aura lieu le 29 juillet prochain. À l’ordre du jour, lecture et approbation des rapports moral et financier et élection des 2/3 des membres du bureau. Mais il y aura aussi la finalisation du contrat du successeur de Chrif, le Français Jacky Bonnevay.
Contacté par « Aujourd’hui Le Maroc », Abdelilah Elmenjra, président du WAC, a fait savoir que tout sera réglé la semaine prochaine. « Nous sommes parvenus à l’accord final. Il ne reste plus que la signature du contrat d’une durée d’un an renouvelable ». Toujours dans la même foulée, l’Assemblée générale sera l’occasion d’évoquer la question du directeur technique du club.
Un statut qui sera confié à Alaoui Slimani. Également au menu, le recrutement de nouveaux joueurs. Sur ce sujet, Elmenjra se veut rassurant. « Nous aurons, la semaine prochaine, cinq à six joueurs à l’essai. Après quoi, nous allons choisir deux d’entre eux. Ça va être surtout des attaquants. Il n’est nullement question de faire signer un joueur, dont le niveau est inférieur à celui d’un joueur national ». Il s’agit, entre autres, d’un Nigérien, d’un Ghanéen, d’un Burkinabé et d’un Yougoslave. Sur le cas de Kaoutar, suspendu depuis plus de trois mois, Elmenjra se montre intransigeant. « Si le joueur fait preuve de discipline et de rigueur, il est alors la bienvenue. Sinon, il n’y aura plus de place pour lui chez le WAC », a déclaré le président du club, qui a ajouté que, depuis qu’il a pris les destinées des Rouge et Blanc, les choses se sont beaucoup améliorées. Allusion faite au déficit financier du club qui était de plus de 7 millions de DH. « Quand on m’a désigné président, la situation financière du club était grave. Personne ne voulait assumer cette responsabilité.
Aujourd’hui, grâce à Dieu, la situation s’est améliorée », a confié Elmenjra, sans, toutefois, divulguer des chiffres. Depuis août dernier, le nombre des adhérents est passé de 40 à 135. Le sponsoring a ramené 2,7 millions de DH aux caisses du club. « Tous des sponsors privés », a fait remarquer ce dernier.
La deuxième échéance décisive pour le WAC cette semaine est le match retour des huitièmes de finale de la coupe de la CAF face au représentant du Ghana, l’Ashanti Kotoko, samedi prochain, au Complexe sportif Mohammed V. Au match aller, les Rouge et Blanc se sont inclinés sur le score de 2 à 0. Pour Hassan Benabicha, entraîneur par intérim en attendant que Bonnevay prenne ses fonctions, la défaite au match aller n’est pas une fatalité.
« C’est jouable. Le WAC est capable de surmonter l’obstacle de deux buts. Et il l’a montré à plusieurs reprises », a déclaré Benabicha. Mais c’était quand il était joueur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *