Sénégal : Le futur sélectionneur préfère attendre

Guy Stephan, « a préféré surseoir » à la signature du contrat devant le lier avec la Fédération sénégalaise de football (FSF) et ce faute d’accord entre les deux parties. La nouvelle a été fournie vendredi par l’instance fédérale qui n’a fourni aucune précision sur la nature des divergences avec le technicien français.
La FSF a indiqué simplement qu’«après plusieurs rencontres avec le autorités du ministère des sports qui ont mené les discussions, Guy Stephan a préféré surseoir à la signature du contrat en attendant un complément d’informations». Mais il est presque certain que le désaccord est d’origine matérielle.
Les responsables de la fédération avaient indiqué à plusieurs reprises qu’il ne saurait être question de s’attacher les services de ce nouvel entraîneur pour un montant qui dépasserait celui que percevait son prédécesseur et compatriote Bruno Metsu, soit quelque 13 millions de FCFA, selon certaines sources.
Selon un accord intervenu en novembre dernier à Paris entre le président de la FSF, El Hadj Malick Sy et le technicien français, ce dernier devait diriger l’équipe nationale du Sénégal pour une durée de trois ans, rappelle-t-on. Le contrat couvre la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2004 et les qualificatifs de la CAN 2006.
Depuis le départ de l’ancien entraîneur Bruno Metsu pour les Emirats Arabes Unis en juillet dernier, Abdoulaye Sarr et Jules Bocandé assurent l’intérim du coaching des Lions, là où Amara Traoré est agent de liaison avec les joueurs. En plus de son rôle de sélectionneur de l’équipe A, Guy Stephan devait aussi tenir le rôle de conseiller superviseur en matière de formation et de « conseiller » au niveau de l’équipe olympique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *