Serge Girard achève sa course Paris-Tokyo

Serge Girard, un coureur français âgé de 52 ans, a achevé mardi un périple entre Paris et Tokyo, en battant le record du monde de la course à pied la plus longue sans s’accorder un seul jour de repos. Parti de Paris le 18 décembre dernier, le Français a terminé sa course mardi en début d’après-midi devant un hôtel de Tokyo, après avoir parcouru 19.097 kilomètres en 260 jours et près de 18 heures. Bronzé et filiforme, les traits tirés, il a été acclamé à son arrivée par une dizaine de supporters et a longuement embrassé ses trois enfants. «C’est une grande joie. Ce défi incroyable, on a réussi à le relever avec une équipe. Ce n’est pas moi seul», a déclaré Serge Girard aux journalistes. «Il y a un petit sentiment de tristesse, parce que c’est vrai que c’est une aventure fabuleuse qui se termine», a-t-il reconnu. Dimanche soir, il avait déjà battu le record mondial détenu par l’Australien Gary Parson, lequel avait parcouru il y a six ans dans son pays 19.030 km sans repos en 276 jours. Le fait de ne pas s’arrêter de courir un seul jour, tout en dormant normalement, est la condition pour l’homologation officielle de ce record, a expliqué l’entourage du coureur. M.Girard, ancien conseiller financier chez l’assureur français AGF, devient également le seul athlète à avoir traversé tous les continents. Il a déjà traversé les Etats-Unis, l’Australie, l’Amérique du Sud et l’Afrique en 1997, 1999, 2001 et 2003, en battant les quatre meilleures performances mondiales en la matière.
Entre Paris et Tokyo, Serge Girard a parcouru 19 pays : la France, l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la Croatie, la Bosnie, la Slovénie, le Monténégro, la Macédoine, l’Albanie, la Grèce, la Turquie, l’Iran, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Kirghizstan, le Tadjikistan, la Chine, et enfin le Japon.
Il a couru en moyenne 73 kilomètres par jour en s’orientant grâce au système de guidage par satellite (GPS), a précisé son entourage.
Mardi, Serge Girard a achevé son aventure par une petite course d’une vingtaine de kilomètres dans la capitale nippone, en longeant notamment les douves de l’immense Palais impérial.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *