Sidi Harazem marque son territoire

Entre l’eau minérale, Sidi Harazem, et le sport, existe une vieille histoire d’amour. Sponsor de plusieurs événements, notamment durant le début des années 90, avant que ce mariage ne soit consommé, l’eau de Fès revient fort sur la scène sportive et veut marquer son territoire. Normal ! Car investir dans le sport est, aujourd’hui, le meilleur outil de communication et de promotion.
Pour son 34e années d’existence, Sidi Harazem n’a pas lésiné sur les moyens pour fêter son anniversaire en grand pompe. L’eau minérale s’est associée aux manifestations sportives les plus médiatisées tels, le Grand Prix Hassan II, le trophée Aïcha des Gazelles, le Marathon des sables, le Grand Prix de Lalla Meriyem. Sans oublier que cette marque, qui a obtenu en 1999 le prix national de la qualité décerné par le ministère de l’industrie et du commerce, est sponsor de l’équipe de football du MAS. Depuis deux ans, les Jaune et Noir portent le logo de Sidi Harazem.
Et ils le porteront encore durant la première édition du championnat arabe des clubs prévue du 18 au 31 août prochain. Avec le sponsoring, tout le monde trouve, en fait, son compte. Pour Sidi Harazem, il s’agit de tirer davantage vers le haut son image de marque et doper ses ventes. Pour la partie sportive bénéficiaire du parrainage, cela représente des rentrées financières qui viennent alimenter sa caisse en attendant des ressources stables.
À travers cette stratégie de marketing, Sidi Harazem fait preuve de son engagement au service du sport et des sportifs. Un engagement exemplaire et que d’autres entreprises sont appelées à méditer pour venir en aide des équipes nationales dépourvues de moyens nécessaires à leur bonne marche, mais aussi et surtout des jeunes talents, qui à défaut de sponsors voient leur rêve de devenir champions s’effondre comme un château de sable

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *