Simon remporte le premier «Masters France»

Simon remporte le premier «Masters France»

Gilles Simon, qui venait d’égaliser à une manche partout, 5-7, 7-6 (9/7), remporte également le nouveau circuit Masters France, dont le vainqueur est celui qui a cumulé le plus grand nombre de points sur les tournois ATP indoor français de Marseille, Metz, Lyon, Paris et désormais Toulouse. Le numéro sept mondial, est rentré le plus promptement dans cette finale en prenant le service de son adversaire dans le premier jeu pour rapidement mener 5 à 1. Michaël Llodra, le couteau sous la gorge, a alors retrouvé de l’efficacité au service, tandis que la machine Simon, a subitement souffert de ratés. Nerveux et imprécis sur son coup droit fétiche, Simon a laissé son adversaire aligner six jeux d’affilée lui laissant le gain de la première manche (7-5). Les deux joueurs ont continué à afficher de sérieuses lacunes sur leurs services, les breaks se succédant en début de 2e manche jusqu’à trois jeux partout. LLodra et Simon ont ensuite sauvegardé leurs mises en jeu respectives jusqu’au tie-break que Gilles Simon a remporté au bout d’une bataille de chaque instant (9 points à 7). Le gaucher Llodra abandonnait alors la partie, souffrant de son bras fort. «J’ai déjà eu des problèmes sur ce bras-là et préfère ne pas prendre de risques pour les prochains tournois», a-t-il expliqué. «C’est normal que Micka ne prenne pas le risque d’aggraver sa blessure», a acquiescé Gilles Simon, insistant sur son «bonheur de sortir tout de même vainqueur de ce tournoi». «C’est encourageant, je suis venu ici pour faire ce genre de matches et emmagasiner de la confiance» pour le début de la saison, a-t-il déclaré. Dans le match pour la troisième place, Julien Benneteau s’est imposé au super tie-break face à Paul-Henri Mathieu. L’Alsacien, dans le premier set l’emportait 7-5. Au second set, c’est Julien Benneteau qui breakait son adversaire au meilleur moment pour revenir à égalité (6-4).
Le super tie-break, de règle dans ce tournoi en cas d’égalité après deux sets, sauf pour la finale, a été un résumé des 22 jeux précédents. PHM a toujours été à l’initiative du jeu, mais Benneteau a étalé ses talents de défenseur pour finalement pousser PHM à la faute et l’emporter (10-4).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *