Solskjaer, «L’assassin aux yeux d’ange»

À Old Traford, les années passent, mais il est toujours là. Depuis son arrivée à Manchester United en 1996, Ole Gunner Solskjaer est resté fidèle aux couleurs des Red Devils. Sauveur in extremis, il l’a prouvé à plusieurs reprises, notamment en finale de la Ligue des Champions de la saison 1999-2000 contre le Bayern Munich.
Surnommé « Baby-face assassin» ou encore «l’assassin aux yeux d’ange», l’international norvégien a tué le match au profit des siens aux toutes dernières secondes des arrêts de jeu. Depuis, Sir Alex Ferguson l’utilise comme remplaçant de luxe.
Intenable, imprévisible, bon jeu de tête… ce natif de Kristiansund (Norvège) a toutes les qualités d’un attaquant qui peut basculer le match en un dixième de seconde. Le week-end dernier, lors de la 28ème journée du championnat de Premier League, le buteur norvégien, qui aura bientôt 28 ans, a encore une fois fait parler de lui. Il a été l’artisan de la victoire des Mancuniens à l’extérieur face à Charlton (0-2). Autrement dit, il a parfaitement assuré l’intérim. Quand ce n’est pas Ruud Van Nistelrooy, c’est Solskjaer. Les Red Devils ont trouvé un digne remplaçant à leur buteur hollandais.
Souvent aligner comme joker par Sir Ferguson, le Norvégien a bien rempli sa mission en inscrivant un doublé. Après avoir ouvert les débats à la 33e minute, le Norvégien trouvait à nouveau le chemin des filets pour mettre définitivement MU à l’abri d’un éventuel retour de Charlton (74e). Grâce à cette victoire, la quatrième d’affilée, les hommes de Sir Alex Ferguson retrouvent la place de leader du championnat de Premier League à deux longueurs d’avance sur leur dauphin Liverpool. Pour sa part, l’attaquant mancunien, grâce à ce doublé, a porté son compteur de buts à 15 réalisations, toutes compétitions confondues.
Le buteur du jour a sa petite idée sur ce qui a fait la différence : « la décision de Ferguson de continuer a été un élément déterminant. Cela nous a boosté !», confiait le Norvégien. Contre Leeds, au mois d’octobre dernier, Solskjaer a sauvé les Red Devils de la défaite. Éternel remplaçant depuis qu’il a rejoint le club Mancunien, l’international norvégien a frappé, comme d’habitude, en toute fin de match, pour permettre aux coéquipiers de Keane de décrocher le match nul devant Leeds. Les victimes de «l’assassin aux yeux d’ange » se suivent et ne se ressemblent pas

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *