Soufiane Alloudi : L’ange vert

Soufiane Alloudi : L’ange vert

«N’importe quel entraîneur serait fier d’avoir dans son équipe un joueur comme Soufiane Alloudi», témoigne Mohamed Najmi, l’actuel coach du Raja de Casablanca. Né le 1er juillet 1983 à El Gara, ce milieu offensif, qui fait ses premières armes au sein du club casablancais, est devenu l’une des pièces maîtresses de son équipe. Sans lui, le Raja aurait eu du mal à terminer la saison en beauté.
Adulé par le public, Soufiane Alloudi était l’artisan de la victoire des « Diables Verts » face au Moghreb de Fès au terme de la dernière journée du GNFE-1.
Lorsqu’il ne marquait pas, Alloudi servait ses coéquipiers sur un plateau. Imposant par sa présence sur le terrain, ce jeune attaquant émerveillait le public par ses dribles magistraux et ses passes intelligentes. En un mot, il était l’homme de la rencontre. C’est lui qui était derrière ce qu’on a appelé «le réveil des Verts».
Deux minutes seulement après le début du match, Soufiane Alloudi a offert une passe décisive à Osman qui n’avait qu’à pousser le ballon au fond des filets. L’anticipation est, d’ailleurs, l’un des points forts de cette star montante du football national. Possédant une bonne endurance, cet attaquant impressionne les supporters par son intrépidité.
Mais la rapidité lui joue parfois des tours, comme c’est le cas de la majorité des jeunes joueurs de son âge. Au cours du dernier match du championnat, Soufiane Alloudi s’est retrouvé face-à-face devant le keeper fassi, mais sa précipitation lui a gâché cette occasion. Contrairement au commun des joueurs, le milieu de terrain vedette du Raja sait comment se réconcilier avec son public. Quelques instants seulement après avoir rater cette «occasion en or», il est revenu à la charge en marquant un but digne des joueurs de grands calibres.
Malgré le succès, Soufiane Alloudi garde toujours les pieds sur terre. La folie des grandeurs ne figure pas dans son vocabulaire, comme en témoignent les gens qui le connaissent. «La célébrité ne l’a pas changé. Au fil des années, Soufiane est resté le même», déclare un de ses coéquipiers.
Un avis partagé par l’entraîneur des «Verts» qui a connu Soufiane lorsqu’il était encore à la Renaissance d’El Gara.
«Dès que je l’ai rencontré, j’ai aussitôt su qu’il avait beaucoup à donner pour le football. Finalement, mon instinct ne m’a pas trompé», affirme M. Nejmi. Pour lui, Alloudi «c’est joueur modèle: talentueux, ambitieux et discipliné. Discipliné parce qu’il écoute les consignes et les applique à la lettre. Il est talentueux et nul ne peut le nier. Et il est ambitieux. Il veut aller de l’avant et il vise toujours la performance», estime Mohamed Nejmi.
Alors que son équipe n’arrivait plus à renouer avec la victoire, le jeune Alloudi brillait sur les pelouses conformant son statut de buteur du Raja. Si les Verts ont terminé onzième (une chute historique), Soufiane Alloudi, lui, a été classé deuxième meilleur butteur avec un total de onze réalisations.
Un but seulement le sépare de Jaouad Ouadouch, sacré meilleur buteur de la saison.
«Sur le terrain, Soufiane Alloudi est un attaquant redoutable, mais derrière cet homme se cache une personne timide, souligne M. Nejmi. «C’est un gentil garçon timide. Un véritable ange», dit-il. Pétri de qualités, l’«Ange Vert» a assez d’ailes pour s’envoler vers un avenir plein de succès.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *