Souyah et Laâbidi, co-entraîneurs de la Tunisie

Assurant l’intérim à la tête de la Tunisie depuis le départ du sélectionneur français Henri Michel, ancien entraîneur de l’équipe nationale marocaine, Ammar Souyah et Khémaies Laâbidi ont été confirmés dans leurs fonctions de co-entraîneurs jusqu’à la fin du Mondial-2002 de football.
La presse tunisienne, qui annoncé cette information dimanche, a indiqué que cette décision a été prise par la Fédération tunisienne de football (FTF). Cette dernière a décidé, par la même occasion, d’écarter définitivement l’option de la désignation d’un sélectionneur étranger et donc le retour de l’Italien Francesco Scoglio. « Le duo Souyah-Laâbidi conduira l’équipe nationale au Japon », titre le Temps dans son édition de dimanche. « Le duo Souyah-Laâbidi maintenu », affirment en coeur le Quotidien de Tunis et Le Renouveau. Un éventuel retour de l’Italien Francesco Scoglio, ancien entraîneur de la sélection tunisienne, actuellement lié avec l’équipe de Libye, avait été envisagé durant un temps.
L’annonce de la nomination du tandem tunisien intervient au lendemain d’une réception donnée en l’honneur du Français Henri Michel, qui quitte ses fonctions « à l’amiable avec la FTF» après un passage éclair en Tunisie. Henri Michel avait tiré « la sonnette d’alarme » après l’échec de la Tunisie à la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2002) en février au Mali. Souyah et Laâbidi avaient été nommés entraîneurs adjoints de la sélection nationale en remplacement d’Albert Rust, adjoint français de Henri Michel, remercié il y a une semaine. Les Tunisiens, en nommant des figures footbalistique nationales, semblent avoir compris que ce qu’il faut pour l’amélioration de leur football, c’est des talents et techniciens du pays. Au 1er tour du Mondial-2002, la Tunisie figurera dans le groupe H avec le Japon, la Belgique et la Russie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *