Stambouli : «Mon joker, la condition physique»

Aujourd’hui Le Maroc : La sélection malienne que vous dirigez jouera les demi-finales contre son homologue marocaine. Que pensez-vous de cette rencontre ?
Henri Stambouli : C’est une rencontre qui sera, comme toute demi-finale, très difficile et d’un niveau technique très relevé vu le parcours des deux équipes depuis le début de la Coupe d’Afrique des nations. Elles essayeront, dès le coup d’envoi du match, de scorer pour éviter toute surprise de dernière minute.
Les sélections malienne et marocaine ont atteint ce stade de la compétition après plusieurs efforts fournis et entendent bien sûr terminer leur beau parcours par une finale africaine, surtout qu’elles sont toutes les deux si près de cet objectif. Mon équipe a déjà battu la sélection marocaine en match amical. Nous possédons une très bonne attaque et les Marocains une bonne défense. Qui des deux lignes aura le dernier mot mercredi ? Aux joueurs de nous le dire sur le terrain.
Sur quoi allez-vous insister lors de cette demi-finale ?
Les Marocains ont trente minutes de plus dans les jambes que mes joueurs. Il est clair que c’est là une donne à notre avantage que nous allons bien évidemment exploiter. Nous avons également une journée de repos de plus que nos adversaires. C’est donc une rencontre où la condition physique jouera un rôle déterminant. Mais les staffs technique et médical de l’équipe marocaine sont également conscients de cette situation. Les joueurs ont eu droit à deux journées pour récupérer de la longue et difficile rencontre des quarts de finale.
Vous avez assisté à la rencontre Maroc-Algérie comptant pour les quarts de finale de la compétition. Quelle impression la sélection marocaine vous a-t-elle laissée ?
Le Maroc est une grande équipe qui a fait un très bon parcours depuis le début de la compétition. Elle a pris la tête de son groupe, pourtant donné comme le plus fort de la CAN 2004. Et ce n’est pas une mince affaire que de battre une sélection aussi forte que le Nigeria lors du premier match. En ce qui concerne cette rencontre contre l’Algérie, la logique a été respectée puisque l’équipe qui était donnée favorite sur le papier l’a finalement emporté. Après une première mi-temps un peu terne, les Marocains se sont créés de nombreuses occasions lors de la seconde période. Ils ont réussi à revenir au score dans les toutes dernières secondes de la rencontre et ont mérité leur qualification. Les Algériens ont été soutenus tout au long de la rencontre par un public très nombreux, qui finalement, et je le déplore fortement, ne se sont pas comportés avec le fair-play qui sied à toute compétition sportive de grande envergure. Malheureusement, ils ont baissé les bras vers la fin de la rencontre et ils l’ont payé très cher.
Quels sont les joueurs qui vous ont le plus marqué ?
Plusieurs joueurs marocains sont dangereux et peuvent faire la différence à chaque moment de la rencontre. Je pense d’abord au jeune Bordelais Marouane Chemmakh qui, malgré la pression, a réussi à renverser la donne lors d’un match très difficile. Jaouad Zaïri et Youssef Hajji sont également de très bons attaquants qu’il faudrait surveiller particulièrement. Du côté de la défense, le capitaine Noureddine Naybet mène bien ses co-équipiers.

• Propos recueillis à Sfax
par Fadoua Ghannam

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *