Standing maintenu

Standing maintenu

Doté de 400.750 euros, le Grand Prix Hassan II de tennis est un tournoi tennistique international qui entre dans le circuit établi par l’Association des tennismen professionnels (ATP) quand il a été transféré à Casablanca en 1989 après l’édification du complexe Al Amal, initié par feu SM le Roi Hassan II. Sa prise monney est passée à 100.000 dollars pour arriver progressivement à ce qu’elle est aujourd’hui. En 19 éditions, le Grand Prix a vu la consécration de deux tennismen marocains : Hicham Arazi en 1997 et celle de Younès El Aynaoui, il y a deux ans, en 2002. Pour l’édition 2004, la nouvelle a été annoncée jeudi dernier lors d’une conférence de presse organisée par la Fédération royale marocaine de tennis.
Aux noms de nos grands joueurs Younès El Aynaoui et Hicham Arazi vont s’ajouter d’autres vedettes de la raquette mondiale à l’instar de l’Argentin Canas Guillermo, vainqueur de la 17ème édition en 2001, alors qu’il était opposé à Younès, et de l’Espagnol Vicente Fernando, champion en 2000. Parmi les habitués du Grand Prix Hassan II, on retrouve le Slovaque HrBaty Dominik, dont le classement mondial (28ème) va le propulser à la tête de série n°1, les Espagnols Martin Alberto, Portas Albert. La France sera représentée par Carraz Gregory, Dupuis Anthony, Saulnier Cyril, Matieux Paul-Henry, Mutis Olivier, Benne Teau Julien Ascione Thierry et Mahut Nicolas. Huit joueurs dont le classement va de 55 à 107. Comme à l’accoutumée, les organisateurs ont déjà accordé deux des trois Wild car au n°3 national Mounir El Aârej, champion du Maroc 2004, et à son dauphin Mehdi Tahri.
La troisième faveur ira certainement au jeune Mehdi Ziadi, récemment sacré champion d’Afrique junior lors des championnats d’Afrique qui se sont déroulés au Caire, en Egypte. Mehdi mérite amplement cette petite récompense car non seulement il est champion d’Afrique de sa catégorie, mais il est aussi le plus jeune vrai espoir national sur qui tous les paris sont permis. Mehdi en a donné la preuve l’année dernière, au Riad, en emportant un future, confirmant ainsi la confiance des organisateurs qui lui avaient donné une Wild car.
Pour Ziadi, une place au tableau final, c’est déjà 5 points de gagner et un passe-port à d’autres tournois internationaux. Ce qui lui permettra d’acquérir beaucoup plus d’expérience et de notoriété, et pourquoi pas le déclic qui le projettera vers l’avant. À propos des points et des primes, signalons que le vainqueur en simple percevra la somme de 51.400 euros, le finaliste 30.230, les demi-finalistes 17.800, les quarts-finalistes 10.450 euros chacun. Les huitième et sixième respectivement 6.150 et 3620 euros. Quant aux points, 175 iront au premier, puis 120 au finaliste, 75,40,15 et 5 selon le classement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *