Sur les traces d’El Guerrouj

Sur les traces d’El Guerrouj

Après Saïd Aouita et Hicham El Guerrouj, le 1.500m a un nouveau champion qui perpétue la tradition sur cette distance, très chère aux athlètes marocains, Abdelâati Iguider. Ce jeune athlète de 17 ans a en effet remporté la médaille d’or de l’épreuve lors des Championnats du monde juniors d’athlétisme qui se sont clôturés dimanche à Grosseto (Italie).
Le nouveau champion du monde juniors a parcouru la distance en 3min 35sec 53/100è, un temps (minima) qui le qualifie pour les Jeux Olympiques d’Athènes-2004, prévus du 13 au 29 août prochain et établissant par là même un nouveau record des jeux. La médaille d’argent de cette épreuve a été remportée par le Kenyan Esho Benson Marrianys (3min 35:80) alors que son compatriote, Kipruto Brimin, s’est classé troisième (3:35.96). Un autre Marocain était en lice. Il s’agit de Mohamed Moustaoui qui a occupé la quatrième place (3:37.44).
Ce deuxième Marocain est, signalons-le, médaillé d’or du 1.500m aux Championnats du monde scolaires en 2001 en France. Ces trois derniers athlètes ont eux aussi signé des records personnels. «Le 1.500m restera une chasse-gardée marocaine dominée par Hicham El Guerrouj chez les seniors et nous venons de constater cette hégémonie chez les juniors». Ce sont les propos d’un jeune athlète qui a cru jusqu’au bout en son talent et qui n’avait qu’une seule idée en tête, voir l’or briller à son cou. Personne n’y croyait en effet, sauf lui. Son aventure italienne a mal commencé.
Un visa refusé au début puis délivré in extrémis après l’intervention du directeur des compétitions à l’IAAF, l’Italien Sandro Giovanelli. Un retard qui a obligé Abdelâti Iguider d’arriver le jour même des demi-finales des 1.500m, distance sur laquelle il était inscrit. Très compréhensifs, les organisateurs de ces championnats du monde ont même décalé le coup d’envoi de la série pour lui permettre de faire son entrée sur le tartan, quelques minutes à peine après son arrivée à Grosseto. Et il a réussi à remporter haut la main cette série et se qualifier en finale avant d’étreindre la médaille d’or. « Les services consulaires italiens ont refusé vendredi de m’accorder le visa avant de revenir sur leur décision lundi. J’ai fait le voyage le jour même et j’ai raté l’avion qui devait m’emmener de Bruxelles à Rome. Mais mon titre mondial m’a fait oublier toutes ces tracasseries », a-t-il déclaré dans des propos relayés par l’agence MAP. Le titre mondial d’Iguider, qui s’entraîne sous la houlette de Abdelaziz Saher, ancien champion d’Afrique du 3.000m steeple, est le troisième titre mondial juniors du Maroc sur le 1.500m après ceux de Adil El Kaouch en 1998 à Annecy (France) et de Yassine Bensghir en 2002 à Kingston (Jamaïque).
Chez les dames, la meilleure performance a été réalisée par Siham Hilali sur le 3.000m. La championne du monde cadette de la distance a décroché la médaille de bronze en 9min 03sec 16/100è, soit un record personnel. La Kenyane Yator Jebechi a obtenu la médaille d’or en 8min 59sec 80/100è, devant la Tunisienne Safae Aissaoui, auteur de 9min 02:47. La Marocaine est également alignée sur la finale du 1.500m qui devait avoir lieu dimanche après-midi. Pour sa part, Halima Hachlaf s’est contentée de la neuvième position en finale du 800m dames, avec un chrono de 2min 09:26.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *