Tabach, seul et sans club

Tabach, seul et sans club

Le 2 janvier, Rabat avait abrité les championnats individuels, cadets et seniors. Cette compétition, qui a été très suivie par tous les intervenants du judo national, a réuni sur le tatami des noms comme Attaf Safouane, Abdelhak Tabach, Idrissi Abdelhouahed et l’espoir du judo marocain Merbah Mohammed, considéré parmi les meilleurs judokas du royaume, comme l’a déclaré à ALM Abdellah Nacri, membre fédéral. «Chez les garçons, le niveau était excellent, la surprise était l’élimination prématurée de Rouane Badr, un espoir qui possède des qualités. Nous comptons à la ligue des judokas qui ont dominé le podium national durant les saisons précédentes. Chez les filles, les combats se sont droulés sans suspense». Pour revenir au point noir qui a entaché cette journée, le judoka Abdellah Tabach a fait savoir, par téléphone, qu’il était sociétaire du flambeau de Salé. «Club avec lequel j’ai remporté de nombreux titres aux niveaux national et international.
Au sein de ce club, j’ai remporté le championnat national individuel le 5 mai 2002, avant de s’envoler vers l’Arabie saoudite. À mon retour, j’ai observé une année sabbatique, mais cette saison, je veux retrouver la compétition pour défendre les couleurs nationales, comme je l’avait fait honorablement lors des compétitions arabes et africaines. Le président du flambeau de Salé a refusé ma demande de mutation.
Je me suis retrouvé sans club. Je m’entraîne avec des amis», a confié ce dernier. Pour le secrétaire général de la Fédération royal marocaine de judo, Boubker Benbada, c’est un litige né d’un bras de fer entre le président d’un club et un judoka. «La fédération essaye de trouver un arrangement. Dans le cas de Abdelhak Tabach, la fédération a jugé utile dans l’intérêt de ce jeune et du judo national de permettre à ce club de prendre part à ces phases qui sont éliminatoires au championnat national pour donner la chance à ce jeune de grimper le podium national dans l’espoir qu’un arrangement sera trouvé entre le club cédant et un club recevant », a expliqué ce dernier. De son côté, le président de la ligue, Ahmed Mejouad, estime que ledit judoka est appelé à trouver un club.
«Actuellement, Tabach Abdelhak a disputé le championnat sans être rattaché à aucun club, mais j’espère que très prochainement il va intégrer le flambeau de Salé où un autre club de son choix», a déclaré ce dernier. Le président du flambeau de Salé, lui, ne l’entend pas de cette oreille. « Ce judoka a été, tout simplement, manipulé par mes rivaux. Il a toujours figuré sur mes listes d’assurance déposées à la fédération. Cette manipulation, parmi d’autres, vise à nuire à mon club », a confié celui-ci. Cette compétition a été marquée par la distinction d’Attaf Safouanne chez les – 81kg, de Tabach Abdelhak dans la catégorie des -90kg et de Merbah Mohammed chez les +100kg. Quant à Idrissi Abdelhouhed, malgré son âge, il domine toujours chez les -60kg. Pour ce qui est des autres résultats, la logique a été respectée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *