Tahiri et Ifrakh au top

Tahiri et Ifrakh au top

Mehdi Tahiri et Habiba Ifrakh sont allés jusqu’au bout du National de tennis, dans sa version 2005. Les nouveaux champions peuvent savourer leur victoire amplement méritée.
En effet, à l’issue de cette manifestation, les champions du Maroc ont été proclamés. L’événement, organisé sur les courts du Stade Marocain, à Rabat, a connu un succès remarquable, tant par le niveau technique que la qualité des joueurs.
La grande sensation est venue de la jeune joueuse Habiba Ifrakh. Sociétaire du Wifaq Club de Rabat, la jeune raquette a atteint haut la main les demi-finales. Après avoir éliminé, entre autres, El Alami, la nouvelle championne s’est attaquée à la grande favorite, Bahia Mohtassine, en simple dames. Habiba Ifrakh fut la révélation de cette édition en sachant exploiter les défauts de l’ex-championne. Mehdi Ziadi du Wifaq un talent sûr, a été battu par Mehdi Tahiri (COC). Celui-ci a démontré toute l’étendue de son talent grâce à sa formidable générosité dans l’effort. De son côté, après son excellente prestation, Ziadi est bien parti pour s’immiscer chez les grands. Chez les doubles dames, la paire Ifrakh-Hilali a éliminé aux demi-finales le duo Saber-Belbacha, au bout du troisième set, pour se retrouver en finale face à la redoutable Mohtassine accompagnée de Haddad. Ce dernier duo a pu décrocher la main au bout du deuxième set. En double messieurs, le duo Ouhabi-Sekkat a démontré de grandes qualités aux demi-finales mais fut, battu par la paire Ziadi-El Alaoui. Toutefois Ouhabi et Sekkat ont montré de réelles qualités face au duo Ziadi-El Alaoui qui, de leur côté, ont fait preuve de maturité technique et de fair-play.
Les anciennes gloires n’ont pas été omises de la fête tennistique. En effet, c’est le doyen Lahcen Chadli qui a été honoré par le comité d’organisation. Il est à signaler que la cérémonie de remise des coupes aux vainqueurs a été présidée par le président de la Fédération royale marocaine de tennis, Mohammed Mjid, ainsi que de nombreuses autres personnalités du monde du sport et de l’art.
À l’issue de sa victoire, la jeune championne du Maroc, Ifrakh Habiba a déclaré à «Aujourd’hui Le Maroc» que «c’est la troisième finale consécutive où je me retrouve devant Mohtassine et c’est la première fois que je remporte ce titre, que je dédie à mon club, le Wifaq. Les dirigeants n’ont pas ménagé leurs efforts pour m’encourager à travailler davantage et, aujourd’hui, je commence à récolter les fruits de ce labeur».
De son côté, Adil Boulouiz le président du Stade marocain section tennis nous a déclaré que «cette compétition est une réussite grâce aux efforts conjugués de tous : membres du Stade marocain, clubs de tennis de Rabat, fédération, pouvoirs publics, sponsors et médias». De visu, on peut affirmer que le niveau technique ne fait que progresser. Quant à l’organisation, celle-ci était impeccable grâce aux efforts inlassables du directeur de l’édition, Mohammed Mezzour. L’édition a été clôturée par une superbe Dakka Marakchia, qui a fait la joie de tous les participants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *