TAS, le calme après la tempête

Désormais, la longue crise du club de feu Larbi Zaouli n’est plus qu’un simple mauvais souvenir. Les différentes parties sont parvenues, récemment, à un accord de réconciliation. «Les choses sont en train de se régler», déclare Mehdi Mellouk, ancien joueur du TAS et dont le jubilé est prévu au mois de février prochain.
Selon ce dernier, le gouverneur de la région Aïn Sbaâ-Hay Mohammadi a réussi à mettre tout le monde autour de la même table. Après discussions, il a été décidé, après démission collective du comité provisoire, la mise en place d’un nouveau bureau composé de 30 membres.
«Quatre ex-joueurs feront partie du bureau Ils seront chargés de la commission technique du club», tient à préciser Mellouk. Avant, il y avait un comité provisoire composé de cinq membres seulement.
Il faut dire que l’instabilité du club, due essentiellement, à des problèmes d’ordre financier et de gestion, a pesé lourd sur le parcours de l’équipe du TAS au niveau du championnat national du GNF II. Depuis le début de la saison, le TAS a aligné les mauvais résultats pour se situer en bas du tableau. Il occupe, désormais, la 11e position en compagnie du MAT avec 16 points, à cinq points de la zone de relégation.
Sur les 13 matchs joués, l’équipe n’a gagné que trois, contre trois défaites. À l’image du RB et du DHJ, le TAS est devenu champion des nuls (7). L’équipe n’a marqué que 8 buts et en a encaissé 11.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *