Tchéquie : Échec d’une campagne anti-raciste

« Le seul changement que je vois, c’est qu’il y a des plaques dans les stades qui disent «Football oui, Racisme non». C’est tout que j’ai constaté », a affirmé le joueur à l’AFP. « Sinon, c’est le même cri, le cri de singe, les peaux de banane, tout cela », a-t-il souligné.
« Ce n’est pas seulement avec moi, mais aussi avec les autres Noirs qui sont venus jouer ici », a poursuivi Abanda, 26 ans, champion olympique 2000 avec l’équipe du Cameroun. Lancée en grande pompe en septembre par le Premier ministre, Stanislav Gross, la campagne gouvernementale contre le racisme inclut des projets médiatiques et d’éducation, et des publicités sur des pages entières de journaux. Le joueur camerounais s’est dit victime vendredi du comportement raciste d’un masseur du Sparta Prague, sur le terrain de ce club qui l’avait embauché en 2000 mais qui l’a prêté au FK Drnovice cette saison. « A la fin du match, lorsque je sortais du terrain, il m’a dit en tchèque: «Toi le Noir, pourquoi tu fais des fautes?». Je n’ai rien dit, j’ai continué à marcher et après, il a dit: «Tu es malade». Je n’ai plus supporté », a-t-il raconté. C’est l’entraîneur de Drnovice, Josef Mazura, qui a empêché une bagarre entre les deux hommes. Patrice Abanda a rejoint le Sparta Prague peu après les JO 2000.
Titulaire pendant les premiers mois de son engagement, il a pourtant surtout évolué au sein de l’équipe réserve avant d’être prêté à Drnovice. Son contrat au Sparta Prague expire fin 2004.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *