Tel mari, telle femme

Le football, serait-ce une passion qui se transmet entre couple. A voir les chamailleries qui caractérisent chaque couple devant leur écran de télévision à chaque fois qu’un match est diffusé (la femme qui préfère souvent regarder autre chose que des hommes en shorts en train de se battre pour une balle), on aurait tendance à croire que ce n’est nullement plus le cas.
Pas si sûr ! Non seulement il y a des femmes qui se mettent dans tous leurs états quand leurs clubs préférés jouent, avec une passion qui dépasse de loin celle des hommes. Mais il en y a qui pratiquent, et même excellent, dans cette discipline. Que de femmes ont montré un talent au moins égal à celui des meilleurs footballeurs. Pour preuve, la femme du nouvel attaquant du Real Madrid, Ronaldo, Milene Domingues, elle-même joueuse de football et qui va évoluer cette saison dans l’équipe féminine du Rayo Vallecano, un club du quartier populaire de Madrid de Vallecas. Brésilienne comme son mari, Milene Domingues a l’amour du football qui coule dans ses veines. En nouvelle star de Rayo, elle a été présentée jeudi à la presse. Le soir même, il a joué sous ses nouvelles couleurs contre l’équipe féminine de l’Atletico Madrid. Ceci, même si son statut n’a pas été clarifié. De par sa nature de football amateur, le championnat féminin en Espagne ne permet pas le recrutement de joueuses étrangères. Une suédoise, Elin Ekblom, a pu disputer la saison dernière des rencontres de Coupe d’Espagne avec l’Espanyol Barcelone. Pour cela, il fallait que tous les clubs émettent leur accord. La Scandinave n’a en outre pas pu jouer le Championnat. Le Rayo Vallecano sera donc obligé de négocier avec la Fédération espagnole. En attendant, Mme Ronaldo devra se contenter des rencontres amicales que son club aura à disputer.
Pour avoir le plaisir de compter une Ronaldo parmi eux, plusieurs clubs espagnols s’étaient montrés intéressés par le recrutement de la femme de l’ex-joueur de l’Inter Milan , qui évoluait elle-même à Monza en Italie. Comme son mari, Milene Domingues a dû quitter son club pour suivre son mari, qui n’a toujours pas fait ses débuts sous les couleurs du Real Madrid. L’équipe masculine du Rayo évolue en première division espagnole et doit rencontrer le Real Madrid le 10 novembre. Si les lois du football permettaient le mélange des sexes dans les équipes, le Rayo aurait certainement pensé à faire appel aux services de Milene. Les querelles devant les écrans de télévision auraient donc été devant les caméras, sur le terrain de jeu. Il faut imaginer le décor.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *