Tennis de table : Le bureau fédéral réélu

Tennis de table : Le bureau fédéral réélu

Quoique les résultats enregistrés durant diverses manifestations puissent sembler satisfaisants, il est cependant clair qu’ils ont aussi démontré nos limites. Car c’est un fait qu’au niveau de notre réservoir de pongistes, nous avons du mal à discerner celui ou celle qui a le potentiel nécessaire pour accéder à un très haut niveau. Autrement dit, le travail de base est à l’heure actuelle très insuffisant et une totale restructuration est plus qu’obligatoire, elle est même urgente. À ce sujet, le bureau fédéral n’a pas pu, ou n’a pas su doter notre tennis de table d’une planification scientifique, de nature à favoriser l’émergence de pratiquants de niveau olympique et mondial. D’ailleurs, il semble que les Ligues et clubs affiliés à la fédération ont compris cela en participant massivement aux différentes compétitions locales et nationales. Une augmentation des licences a été enregistrée cette saison et, aussi, de nouveaux clubs sont venus rejoindre le tennis de table national, en l’occurrence l’Oriental où la petite balle jaune a intégré le milieu sportif de Berkane, Ahfir, Zaio. Après l’approbation des rapports moral et financier à l’unanimité, le président de la fédération a demandé aux représentants des clubs d’introniser une nouvelle équipe fédérale. Mais l’assistance a opté pour la continuité et l’ancien bureau fédéral fut, ainsi, réélu. Il faut souligner que ce consensus a été précédé par une conciliation, réussie habilement par Abdelahak Doghmi au sein des pongistes. Reprenant la parole, Taïb Lahmidi, sur un ton rassurant, a rappelé aux représentants des clubs la volonté du gouvernement de donner une nouvelle impulsion à ce sport qui peut nous valoir de réelles satisfactions. Sans un travail bien organisé, national et scientifique comme cela se fait ailleurs, il sera difficile de voir, à court terme, l’un de nos athlètes sur un podium olympique. De son côté, le secrétaire général de la FRMTT Sebbata Abdelhanine, a informé les dirigeants des clubs que le championnat se déroulera au niveau régional pour soulager la trésorerie des clubs, en épargnant les frais de déplacement. Quant aux Ligues, celles-ci seront dotées de moyens pour s’acquitter honorablement de leurs missions. Sebata Abdelhanine a annoncé, à cette occasion, la naissance d’une Ligue à l’Oriental. Prenant la parole, Rachid Lalaoui, membre fédéral, a pour sa part annoncé que la FRMTT pénètre dans le monde des nouvelles technologies de l’information et que le site Web de la fédération verra le jour dans un proche avenir. Aussi, un CD contenant toutes les informations utiles est mis à la disposition des clubs et de la presse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *